Maman soucieuse : mes 2 secrets pour transformer mon quotidien

Etre moins inquiète

Comment être moins soucieuse

LA MAMAN SOUCIEUSE ET FATIGUEE, C’EST MOI

Depuis 2014, date de ma séparation, je lis, j’étudie et je teste toutes les solutions qui réduisent ma fatigue, facilitent mon quotidien et favorisent mon épanouissement personnel et celui de mes enfants.

Je me souviens de ma peur de l’inconnu, de ma principale inquiétude : « comment élever seule 2 enfants de 18 mois et 3 ans et demi avec un seul salaire et 2 mains au lieu de 4 ? Comment réussir seule en 24h ce que beaucoup de parents peinent à faire en une journée ? »

Beaucoup de questions m’assaillaient ! Physiquement, j’étais éreintée à jongler entre un nouveau travail à plein temps, des nuits réveillée plusieurs fois par les enfants, les tâches administratives et le ménage.

Je ne savais pas comment j’allais m’en sortir. Je voyais devant moi une montagne de choses à accomplir et je ne savais pas par où commencer. Je cherchais des conseils pour être mieux organisée et moins épuisée. J’étais une maman au bord du burn-out. Je ne maitrisais plus la gestion de mon temps, je courais toute la journée et une urgence de dernière minute augmentait mon stress. Non seulement mon présent était difficile mais mon esprit cartésien ne voyait que des problèmes à venir par manque de temps, d’énergie, d’argent. Je ne voyais pas comment j’allais réussir à me concentrer au travail et assumer toutes les tâches journalières.

Je me sentais noyée de contraintes, de devoirs, de tâches, de rendez-vous obligatoires. Je ne savais pas comment j’allais m’en sortir. Je tombais sur des articles de mamans séparées, divorcées ou célibataires vivant des situations difficiles de précarité, de fatigue, de conflits, de solitude sans espoir d’amélioration. Je ne voyais pas d’issu positive à cette nouvelle vie de famille monoparentale.

 

LE CONSEIL ANTI-STRESS DE MAMAN

Avec le recul, 4 ans après, j’aurais aimé qu’une maman solo me donne ce conseil si simple et si juste : » Arrête de t’inquiéter du futur sans cesse et de penser au pire. Ca ne sert qu’à te stresser et ça ne résout rien. »

Ressasser sans cesse ses soucis ne sert à rien. Ca ne fait que fatiguer émotionnellement. Ca entretient une énergie basse qui n’a rien de constructif. Et pire encore, ça encourage les personnes négatives à partager avec nous leurs propres craintes. Ca a pour effet immédiat d’amplifier nos propres peurs. Franchement quand on est inquiète, a-t-on besoin de s’entourer de négativité ? Qui a besoin d’être enfoncée ? En quoi ça fait du bien quand on s’inquiète de son futur de discuter avec des gens qui sont tout aussi craintives que soi-même ?

 

LES 2 SECRETS A CULTIVER POUR ETRE PLUS SEREINE

1. Contre les soucis, l’ouverture d’esprit à ce qui vient

Quand on a une préoccupation, souvent on est obsédée par celle-ci et souvent on n’imagine qu’une seule solution. Et si elle ne peut être mise en oeuvre, on le vit très mal. C’est une fixation. Par exemple, on peut penser qu’on a qu’un seul homme de sa vie et que c’est (au hasard) notre beau voisin. Et si lui ne nous aime pas ou nous largue, c’est la déprime. On se dit qu’on finira seule toute notre vie. Qu’il était l’homme idéal (alors qu’on ne le connait pas vraiment) Et pourtant il y a tant d’hommes sur terre alors si ce n’est pas le bon, ce sera un autre. Il y a plusieurs manières d’améliorer un contexte, une situation et parfois ce n’est pas la solution à laquelle on pense qui se présente. Etre ouverte à la surprise, aux opportunités, à ce que la vie propose est une clé puissante du lâcher-prise. Quand on se focalise trop sur un point, on en oublie ce qu’il y a autour. On se ferme des portes. Si l’appartement où on rêvait de déménager nous passe sous le nez, pourquoi être triste au lieu de penser que peut-être qu’il y a mieux ? Qu’il y a d’autres possibilités ? Lors de ma séparation, ma mère gardait les enfants à la maison, ce qui était très pratique pour moi mais elle n’a pas pu le faire longtemps. J’étais stressée car je devais en en urgence trouver une nounou de confiance pour la remplacer, pour amener les enfants à l’école et les garder après. Finalement, j’ai trouvé la perle rare, une nounou efficace, expérimentée et passionnée qui s’est super bien occupée des enfants et qui était très débrouillarde. Elle prenait beaucoup d’initiative ce qui me faisait gagner un temps précieux tous les jours. Les enfants l’adoraient et ils ont appris beaucoup de choses à son contact car contrairement  ma mère, la nounou jouait un rôle d’éducatrice.   Ce que je veux dire, c’est qu’on a une souvent une solution toute faite à un problème, on pense que c’est la seule solution et on se ferme à d’autres possibilités qui sont parfois meilleures et auxquelles on n’aurait jamais pensé. La vie n’est pas lisse, elle n’est pas tracée. Elle apporte son lot de nouveauté et d’inventivité. Notre mental est limité et ne voit pas toutes les opportunités. Savoir que la vie nous soutient, nous guide, aide à mieux vivre.

2. Contre l’inquiétude, le passage à l’action

Quand j’ai un problème, au lieu de le ruminer, d’y penser 24h24, je focalise mon attention sur sa résolution. Analyser un problème, y penser, y repenser, ça ne conduit à rien de positif. Ca fatigue émotionnellement. Je vis à Toulouse depuis 2014, je n’ai aucune famille sur place et je ne connaissais personne. Je n’avais pas d’amis, je ne connaissais pas mes voisins. En cas de réunion de dernière minute ou d’urgence, je ne connaissais personne pour garder les enfants à ma place. Au lieu de me dire qu’être une maman solo seule sans cercle social, c’est dur, j’ai décidé de créer un groupe d’entraide entre parents solos dans la ville rose. Et ça m’a permis de rencontrer de belles personnes. Si je raconte cette histoire, c’est bien pour insister sur l’importance de réfléchir à résoudre ses problèmes. Quand on cherche une solution, on finit par trouver. Et ça renforce la confiance en soi et en la vie. Chaque fois que j’ai une tuile, je me demande comment y faire face. Et je finis toujours par trouver une réponse.

Dites-moi dans les commentaires quels sont vos soucis et si vous avez étudié des solutions pour en sortir ? A force de mettre en place des actions et des décisions qui améliorent notre vie, on gagne en épanouissement personnel car on comprend que notre existence, notre quotidien, notre bonheur dépend de nous. Bien sûr, ça demande beaucoup d’énergie, de courage et de volonté mais ça rend beaucoup plus forte ! Et nos enfants apprennent beaucoup de la vie en voyant comment nous nous comportons tous les jours. Voulons-nous en faire des éternels adultes inquiets ou des personnes responsables qui assument leur existence et font de leur mieux pour la vivre ?

Si vous avez dépassé le stade du souci, pour atteindre celui de la déprime, je vous invite à lire cet article —> comment ne pas déprimer.

 

Qui suis-je?

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

3 comments

Laissez un commentaire:


close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email