Comment avoir le courage de partir en 10 conseils ?

Etre sûre à 100% de sa décision de partir et ne pas douter est souvent le résultat d’un processus de prises de conscience et d’introspection. L’esprit, mais aussi le corps, expriment souvent que notre couple n’est plus aligné avec nos propres valeurs,  que le bonheur n’est plus partagé et surtout qu’il n’y a plus aucune chance de rallumer la flamme entre les partenaires.

Mais savoir ce qui est réellement bon pour soi ne suffit pas. Certaines femmes, même victimes de violences et très malheureuses, ne quitteront pas leur conjoint. D’autres passeront à l’acte très rapidement  alors qu’elles supportent une situation beaucoup moins toxique et moins dangereuse qu’une femme battue.

Savoir ce qui est bon pour soi est un premier pas. Quitter son partenaire et tourner définitivement le dos à la vie de famille traditionnelle est une autre paire de manches.

Pour partir, il faut du courage et il ne tombe pas du ciel. Heureusement, si aujourd’hui vous manquez de courage, ne vous inquiétez pas. Le faire grandir en vous est possible. Votre courage se développe en décidant de prendre de nouvelles habitudes au quotidien.

Dans la suite de cet article, je vous partage mes bonnes pratiques pour aller de l’avant et ne plus avoir peur de rompre quand vous êtes sûre de votre choix.

Mon premier conseil pour avoir le courage de rompre : le recul

Il s’agit de prendre du recul sur votre existence actuelle. Essayez de prendre de la hauteur sur votre environnement, sur votre mode de vie, sur votre entourage et sur vos habitudes.

Ici il ne s’agit pas pour le moment de changer quoi que ce soit à votre quotidien. Il s’agit de s’extraire de son train train de tous les jours et de faire le point sur vous.

Vous savez que vous n’êtes plus à votre place dans votre couple. Mais vous n’arrivez pas à bouger le moindre petit doigt. Ce n’est pas le moment de culpabiliser de votre inaction. Mais d’observer le milieu dans lequel vous évoluez. Parce que votre environnement a une très forte influence sur vous, consciemment ou inconsciemment. Il y a de fortes chances que c’est ce qui vous entoure ou une menace qui vous empêche de partir.

Isolez-vous dans un endroit calme, prenez une feuille blanche, un stylo et faites l’exercice qui suit.

Posez-vous les questions suivantes en toute honnêteté. Ce sont des questions issues de mon expérience personnelle et de ma pratique de coach depuis 2014  :

  1. Est-ce que vous appartenez à une famille très croyante, très traditionnelle qui désapprouve complètement l’idée d’une séparation ou d’un divorce ?
  2. Est-ce que vous appartenez à une famille où les femmes qui ont quitté leur conjoint n’ont jamais pu construire une nouvelle relation amoureuse heureuse ?
  3. Est-ce que vous pensez subir une très forte pression familiale en cas de rupture ?
  4. Votre famille entière ou une personne qui vous est chère vous a-t-elle menacée de couper les ponts définitivement avec vous  si vous vous séparez ?
  5. Est-ce que votre partenaire vous dévalorise régulièrement ? Est-ce que vous avez l’impression qu’il vous tire vers le bas ? Est-ce qu’il vous critique souvent négativement ?
  6. Est-ce que vous venez d’une famille modeste qui a toujours manqué d’argent et qui a peur de prendre des risques ?
  7. Est-ce que vous êtes très proche de votre belle-famille avec qui vous avez des liens forts et avec lesquels vous partagez de très bons moments familiaux ?
  8. Est-ce que vous êtes entièrement dépendante financièrement de votre conjoint parce que vous ne travaillez pas depuis des années ?
  9. Etes-vous habituée et très attachée au confort matériel de votre vie à deux ?
  10. Evitez-vous toute forme de conflit que ce soit dans le milieu personnel, amical, professionnel ?
  11. En cas de séparation, y-a-t-il un risque que l’autre parent vous abandonne en partant à l’étranger avec votre enfant commun ?

Plus vous avez un nombre important de OUI à ces interrogations et plus vous aurez des obstacles à réussir votre séparation. En prendre conscience est très important car le plan d’actions pour avancer concrètement sera plus facile à bâtir.

Par exemple, si depuis des années, vous êtes constamment rabaissée par votre conjoint, vous comprenez que votre confiance en vous est sérieusement dégradée et qu’il est temps de travailler à la développer.

Mon deuxième conseil pour avoir le courage de réaliser son projet de départ

Je ne compte plus le nombre de mes coachés, femme ou homme, qui me demandent : »Est-ce un caprice de vouloir quitter mon partenaire ? » Et qui enchaînent en disant : « Après tout, je ne suis pas si facile à vivre… » Certaines personnes ont peur de faire du mal à leur compagnon. C’est tout à fait compréhensible mais cette peur ne doit pas occulter le fait que vous êtes vous même en souffrance dans la relation actuelle.

En voulant protéger l’autre parent, ce qui est très louable, c’est vous-même que vous sacrifiez car vous privilégiez son bien-être au vôtre.  

C’est courant que la personne qui envisage de quitter son partenaire lui donne des excuses par rapport à ses comportements irrespectueux ou maltraitants.

Certaines femmes acceptent les attitudes violentes de leur partenaire en répétant : « C’est normal qu’il ait levé la main sur moi, il était fatigué et je l’ai provoqué en disant que je n’allais pas bien », « C’est normal qu’il soit méchant avec moi, il a vécu une enfance très difficile. »

Ne tombez pas dans le syndrome du sauveur en essayant de réparer votre partenaire. Ce n’est pas votre rôle. C’est à lui de prendre conscience de ce qu’il doit faire pour aller mieux.

Ici le conseil que je vous partage est simple et facile à appliquer. Et très efficace pour passer à l’action : pensez et croyez que vous méritez le BONHEUR. La vie est belle et vous méritez de la croquer à pleines dents.

Si vous pensez avec fatalité que le sourire, l’amour, les bons moments et le plaisir sont exclus de votre vie , commencez par utiliser des affirmations qui réveillent l’amour de vous-même.

En voici quelques exemples :

« Je mérite de vivre une relation sentimentale épanouissante avec un homme sincère qui m’aime pour ce que je suis, qui me soutient et qui m’encourage ».

« Je suis une belle personne digne d’amour, de respect et de bonheur « .

« J’ai de la valeur. Je mérite de me battre pour être pleinement heureuse. « 

N’hésitez pas à trouver des formulations qui résonnent en vous ou à créer les vôtres.

Une troisième règle pour renforcer son courage de réaliser son but

Rendez-vous dans une papeterie et choisissez-y un joli cahier qui vous servira de journal intime.

Ecrire sans filtre et avec spontanéité est un excellent moyen de laisser la part endormie de votre personnalité qui ne demande qu’à s’exprimer, de s’affirmer.

Ecrire, c’est s’autoriser à prendre du temps pour soi pour s’écouter. C’est l’endroit où vous vous sentirez en sécurité pour être vous-même, pour écrire vos émotions, pour décrire votre vie et vos attentes, pour faire émerger vos besoins.

Le journal, c’est aussi le moyen de noter les moments où vous vous êtes sentie mal, où vous vous êtes sentie perturbée par un comportement, par une parole ou par un geste.

Accumuler l’historique de nombreux moments désagréables voire très difficiles à vivre permet de réaliser combien votre relation vous cause du tort. Et le déclic qui vous poussera à partir sera facilité.

Une quatrième bonne pratique pour avoir le courage de rompre une relation amoureuse

Quitter une relation sentimentale, c’est aller vers l’inconnu. C’est quitter une bulle de sécurité.  C’est rompre avec un environnement connu et des habitudes.

Quand on décide de se séparer, on sait ce qu’on perd mais on ne sait pas ce qu’on va gagner.

L’incertitude sur le futur crée une forte anxiété. Peurs et anxiété  sont les ennemis du courage.

La bonne nouvelle, c’est qu’elles s’affrontent et se dépassent.

Vous ne pouvez pas contrôler tous les évènements qui se produiront quand vous vous séparerez.

Néanmoins, il est inutile de rajouter de la peur à la peur. Il y a des aspects de la vie sur lesquels vous avez du pouvoir et donc que vous pouvez anticiper.

Si vous avez peur de manquer d’argent, anticipez ce problème en faisant le bilan clair et précis de vos finances. Evaluez votre budget de maman célibataire, ayez une bonne visibilité de vos revenus et de vos dépenses à venir.  Si vous ne travaillez pas et disposez de peu de ressources, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour obtenir de l’argent : vous former,  vous mettre sur le marché du travail, vous informer auprès d’un avocat, d’une assistante sociale.

Si vous avez peur de la solitude, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour vous sentir moins seule : déménager près de chez vos parents, déménager près d’une de vos meilleures amies, rencontrer de nouvelles personnes, vous inscrire dans une nouvelle activité sportive, culturelle

Un cinquième conseil pour avoir plus confiance en soi et en l’avenir

Le changement fait peur. Surtout quand vous n’êtes pas habituée aux changements.

Sauter le pas d’une séparation vite et sans regrets demande une sacré confiance en sa capacité à rebondir avec succès et aussi une confiance en ce que la vie nous réserve de positif.

Vous avez envie de vous séparer et vous n’y arrivez pas. Ne vous jugez pas négativement. Une séparation, c’est souvent un processus qui prend plus ou moins de temps en fonction de chacune.

Personnellement entre le moment où j’ai voulu divorcer et le moment où je suis passé à l’action, il s’est écoulé plus d’un an.  Chaque femme avance à son propre rythme avant d’être prête à partir.

Quand un projet semble trop grand, trop important, trop difficile, il est judicieux de le découper en plusieurs sous-projets et de planifier les dates de réalisation de chaque sous-projet.

Mon conseil est d’avancer dans votre démarche à petits pas. Commencez par accomplir des tâches simples. Puis soyez fière quand vous les effectuez. Et enchainez sur des tâches un peu moins simples. Puis félicitez-vous et ainsi de suite. Montez graduellement en difficulté et en quantité.

La confiance en soi est comme un muscle. Pour qu’elle se développe bien, il faut l’entrainer en se lançant régulièrement des objectifs.

Vous n’arrivez pas à lancer une procédure de divorce dans les jours à venir ? Qu’importe ! Fixez vous un but qui vous semble plus facile à réaliser. Par exemple, prenez contact avec des personnes qui ont vécu et dépassé ce que vous traversez ou faites-vous accompagner par une thérapeute ou un coach.

Un sixième conseil pour avoir un courage de guerrière et réussir son objectif

Peurs, doutes, anxiété, manque de confiance en soi et en l’avenir pèsent sur votre capacité à passer à l’action. Relisez ces mots, ils sont tous négatifs. Et qui aime le négatif ?

Personne ! Le négatif fait fuir ! Se séparer demande du courage mais surtout une vision positive de son futur. 

  • Demandez-vous quels sont les bénéfices qui vous poussent à partir ?
  • Qu’est-ce que vous aller gagner dans cette séparation ? Qu’est-ce qu’elle va vous apporter qui manque aujourd’hui à votre existence ?
  • Comment voyez-vous votre nouvelle vie ?

Un septième conseil pour alimenter son courage de sortir de son mal-être

Je ne rappellerai jamais assez l’importance de bien choisir les personnes que vous fréquentez. Elles font partie de votre environnement et elles ont de l’influence sur vous. Choisissez donc de passer du temps avec des personnes avec qui vous passez de bons moments, des personnes qui vous apprécient et qui vous acceptent comme vous êtes.

Le courage se nourrit de l’amour que vous portent des personnes bienveillantes qui ne vous jugent pas et qui vous soutiennent quand vous en avez besoin.

Entourez-vous de femmes et de d’hommes avec qui vous vous sentez bien.

Et concernant les conseils sentimentaux ou sur votre avenir, faites attention aux amis qui pensent être de bon conseils en projetant sur vous leurs propres peurs ou leurs propres schémas de pensée. Les amis ne sont pas toujours neutres. Et ce que votre amie pense être bien pour vous ne s’applique qu’à elle-même.

Un huitième conseil pour être une femme forte qui exécute sûrement ses plans

Le courage, c’est comme une plante qui a besoin d’être nourrie de bons ingrédients : une terre fertile, un climat adapté, un arrosage régulier et d’amour.

Votre mission ici, c’est de nourrir votre courage pour la faire grandir à partir :

  • de la lecture d’histoire de femmes et d’hommes que vous admirez, qui vous inspirent, qui vous font éprouver des émotions positives, qui vous font réfléchir. La littérature contient de nombreuses biographies de personnes exceptionnelles qui ont fait face aux difficultés et qui sont sorties grandies de l’épreuve. Allez à votre bibliothèque, à la librairie, écoutez des émissions littéraires. Bref cherchez et trouvez des lectures qui vous donnent du courage. Ce site rassemble aussi de nombreux témoignages de mamans qui ont fait face à l’adversité, qui ont dépassé la peur d’être mère célibataire et de galérer et qui ressortent plus fortes et heureuses de leur histoire
  • de citations glanées dans les livres ou sur internet qui parlent à votre être en profondeur et vous donnent beaucoup de force pour construire un bel avenir
  • de chansons qui vous donnent de l’énergie et de la motivation pour être épanouie et vous battre pour votre futur
  • de tableaux et de toute forme d’art qui réveille le meilleur de vous

Une neuvième conseil pour booster son courage et sa foi en l’avenir

La vie, c’est une évidence, n’est pas un long fleuve tranquille. Elle est parsemée de belles surprises mais aussi de problèmes dont on se serait bien passés.

L’un des côtés positifs d’un souci, d’une épreuve ou d’un obstacle est que le fait de l’avoir résolu, rend plus fort et augmente sa confiance en soi.

Vous avez peur de rompre ? Il y a des chances que vous sous-estimiez votre capacité à faire face aux difficultés liées à une séparation ou à un divorce.

Pour vous donner du courage, remémorez-vous des périodes difficiles de votre vie  que vous avez réussi à surmonter. Rappelez-vous que vous avez des ressources précieuses en vous qui ne demandent qu’à être mobilisées. L’adversité les renforce.

Un dixième et précieux  conseil pour réussir sa nouvelle vie

Ne vous contentez pas de quittez une relation parce qu’elle est insupportable. Toute la vie est une suite d’expériences bonnes et mauvaises. Si vous avez tout essayé et si la relation de couple  ne fonctionne toujours pas, il est important d’en tirer des leçons constructives  concernant cet échec. Demandez-vous ce que vous avez appris de votre relation ? Quels sont vos torts dans cette relation ? Qu’est-ce qui n’allait pas entre vous deux et pourquoi ?

C’est important de tirer des leçons de cette relation pour éviter de reproduire les mêmes erreurs à l’avenir. En faisant cet exercice de réflexion, vous vous donnez la chance de vivre une nouvelle relation qui ne reproduira pas les erreurs du passé.

Avoir conscience de ses erreurs passées procure une grande force, celle d’avoir la certitude de mieux réussir son futur amoureux que par le passé.

En appliquant les dix précédents conseils, vous avancez progressivement dans votre cheminement sans vous stresser inutilement en vous mettant trop de pression.

Dites-moi dans les commentaires ce que vous en pensez et si vous avez besoin d’être accompagnée  pour aller plus vite dans cette démarche et en tenant compte de votre personnalité, de votre mode de vie et de vos freins personnels, je vous invite à réserver une séance de coaching pour booster votre courage de vivre la vie que vous méritez.

About the author

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

Leave a comment:


close

Recevez tous les nouveaux articles du site !

​Indiquez-moi votre adresse email