Comment aider son ex à faire le deuil de la relation ?

Quand une relation de couple se termine, les partenaires prennent naturellement leurs distances, du moins celui qui a pris l’initiative de la séparation.

La personne, qui la subit, mettra plus de temps à l’accepter, elle traversera à son rythme les 5 étapes du deuil.  Le risque est qu’elle reste bloquée dans le refus de la réalité de la rupture.

Oublier son ex, c’est plus facile quand on coupe physiquement les ponts, quand les échanges entre les anciens partenaires se réduisent progressivement.

Le dicton « Loin des yeux, loin du coeur » traduit bien cet éloignement physique qui favorise grandement l’oubli de l’autre.

C’est une autre paire de manches de faire une croix définitive sur  son ou sa partenaire quand il y a un ou plusieurs enfants nés de cette union. En effet, quand les parents s’accordent pour permettre à leur enfant de garder un lien avec chacun d’entre eux, ils sont obligés de se parler et de se voir pour organiser son quotidien. 

Ce lien parental, bien distinct du lien amoureux, se construit au fur et à mesure que chaque partenaire séparé trouve un nouvel équilibre dans cette configuration familiale où père et mère ne sont plus des partenaires amoureux.

Le mariage ou le couple n’est plus une union qui est forcément à vie. Alors qu’au contraire, être parent, c’est pour la vie.

Oublier son ex quand des contacts réguliers sont imposés par la mise en place d’une relation de coparents relève d’un véritable défi, surtout quand la personne quittée a toujours des sentiments pour son ancien partenaire.  

L’espoir qu’un retour arrière vers la famille traditionnelle où amour en couple et parentalité ne sont pas dissociés nourrit l’esprit de la personne quittée.

Comment lui faire comprendre que cet espoir est vain et que la relation est définitivement terminée ?

Etre des parents qui s’entendent bien alors qu’ils se sont séparés parce qu’ils ne s’entendaient plus bien dans leur couple, c’est un sacré paradoxe ! Parce ce que si on s’entend bien alors pourquoi se séparer ?

Le fait est qu’une séparation, surtout à ses débuts, entourée de tensions, d’émotions fortes, de culpabilités, de rancoeur, de colère ou de non-dits. 

Et que dans l’intérêt de leur enfant, les parents essaient d’entretenir une relation intelligente et constructive. Et parfois, la gentillesse et les bonnes intentions de la personne qui part, peuvent troubler son ancien partenaire qui garde, à tort, l’espoir que leur couple n’est pas mort et qu’il est possible de récupérer son ex.  

Or, il est courant que la personne à l’origine de la séparation, culpabilise d’avoir fait ce choix et compense le mal causé en montant un excès de sympathie et de bienveillance envers la personne quittée. Cette attitude excessive peut se retourner contre la maman ou le papa qui part car elle peut créer de l’ambiguité envers l’autre et une incompréhension de l’enfant. 

Ce comportement empreint de bons sentiments, mais  faussé car basé sur la culpabilité, est encore plus problématique quand la personne quittée se remet en couple et forme une famille recomposée : l’ancien partenaire espère que le nouveau couple batte rapidement de l’aile ; le nouveau partenaire peut aussi souffrir de cette ambiguité.

C’est très difficile de trouver l’équilibre par rapport à son ex quand on souhaite à la fois avoir une relation apaisée et cordiale avec son ex et lui faire comprendre que c’est définitivement fini d’un point de vue sentimental.

Etre trop gentille, comme dit précédemment, peut faire espérer à l’autre co-parent un retour de flamme. Mais être trop distante peut nuire à la qualité de la relation de co-parentalité.

Je vous propose quelques règles efficaces pour qu’il n’y ait plus de confusion pour votre ex et qu’il comprenne que vous ne vous remettrez plus jamais en couple :

Limitez vos conversations à l’essentiel cad aux sujets relatifs à votre enfant : sa santé, son éducation, sa scolarité, ses affaires, ses activités extra-scolaires, ses vacances, ses relations avec ses grand-parents, les dépenses liés à sa vie, choix des cadeaux d’anniversaire et de noël (notamment pour éviter les doublons). Cela signifie deux choses. La première chose, c’est que ce qui ne concerne pas votre enfant commun directement ou indirectement, ne doit pas être un sujet de discussion : vos derniers achats, votre nouveau coup de coeur, vos nouvelles rencontres, votre travail… La deuxième chose, c’est que les conversations ne doivent pas s’éterniser. Il y a des sujets qui demandent de la planification et de l’organisation mais si vous rester fréquemment au téléphone avec votre ex plus d’une heure, demandez-vous si vous n’avez pas fais de hors-sujet

N’essayez pas de le consoler de sa peine : vous l’avez quitté et vous en assumez les conséquences. Vous êtes la cause de sa tristesse et de ses émotions négatives mais vous n’êtes pas responsable de ce qu’il décide de faire ou de devenir. Vous ne pouvez pas le consoler. Vous l’avez quitté et n’essayez pas d’atténuer sa peine. L’intention est bonne mais d’autres personnes comme sa famille ou ses amis sont plus légitimes pour l’aider à aller mieux. La peine fait aussi partie du processus de deuil. En essayant de le consoler, il risque de vous demander de se remettre ensemble ou de lui donner une nouvelle chance de vous reconquérir.

Supprimez-le de vos contacts sur les réseaux sociaux

– Ne lui parlez pas d’amour ou de solitude, n’en faites pas un confident

Ne lui dites pas que vous voulez rester amis

Discutez quand, vous en avez besoin, dans un lieu neutre et ne l’inviter pas à boire un verre ou dîner chez vous. Dois-je aussi préciser que l’inviter à dormir chez vous est une très mauvaise idée ? 

– Ne lui demandez pas d’aide pour bricoler, monter un meuble, jardiner ou faire un quelconque entretien chez vous

– Dites-lui que vous lui souhaitez un jour d’être heureux en couple

– Ne répondez pas à des appels téléphoniques passés après une heure trop tardive par exemple après 20h

-N’en faites pas un sex friend et même si c’est le cas, ne lui dites pas que depuis votre séparation, les rapports sexuels vous manquent

– Encouragez-le à voir du monde 

-Parlez de lui comme le père ou la mère de votre enfant, n’utilisez plus le terme ex

-Sachez poser vos limites

-Ayez de la patience et de la persévérance

 

About the author

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

Leave a comment:


close

Recevez tous les nouveaux articles du site !

​Indiquez-moi votre adresse email