La séduction amoureuse avec ou sans enfants, ça change quoi ?

Devenir maman, ça change la vie. Je me souviens de ma vie d’ancienne parisienne active profitant de la capitale pour y découvrir ses lieux touristiques, ses musées, ses restos variés et bien d’autres activités.

Mes principales préoccupations, à l’époque, tournaient autour de mon métier, du shopping, du fitness et de mon amoureux du moment. J’avais une grande liberté, une grande indépendance.

J’aimais beaucoup voyager en Europe principalement et mon activité professionnelle me permettait d’aller au bout du monde. J’ai pu travailler dans des endroits idylliques comme Tahiti en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie.

A cette période, faire des rencontres amoureuses était facile car je sortais  et dansais beaucoup.

Au début de la trentaine, tout a changé, puisqu’un heureux évènement est arrivé et a changé ma vie. Puis 2 ans, plus tard, une seconde naissance a apporté encore plus d’amour à mon existence.

Les centres d’intérêts ont complètement changé. Je me souviens avoir déjeuné avec une collègue maman comme moi à la cantine et avoir discuté des vertus comparatives des marques de couche devant un de nos managers horrifié qu’on parle de « ça » à table.

C’est vrai que je suis passée de mes collections de sacs et de chaussures à des achats de puériculture. Tout de suite, c’est moins glamour. Fini les conversations sur le monde, la mode, les voyages…Les sujets de discussion de maman sont souvent plus terre à terre et ça fait moins rêver.

Et en séduction, ça change quelque chose d’être maman ? 

Femme célibataire ou mère célibataire, même combat, même état d’esprit, même méthode de séduction ?

Je ne prétends pas faire de généralités car je n’aime pas ça donc ici je fais plus référence à mon expérience personnelle.

Ce qui est certain, c’est que dans les deux cas, séduire, c’est se mettre en valeur pour plaire à l’autre, le but étant de donner envie à notre partenaire de nous revoir, de piquer sa curiosité et de fil en aiguille de construire une relation épanouissante.

Et même si, on dit souvent que le naturel est la meilleure recette pour gagner le coeur de l’autre de manière saine et durable, trop de naturel peut faire fuir.

Car si ton naturel est de te laisser aller physiquement, de ne jamais t’épiler, d’aller à vos rendez-vous en jogging (oui je sais j’exagère mais tu me comprends) , de raconter tous tes malheurs et te plaindre de ton célibat, que tous tes ex sont nuls et surtout de coller cet homme en lui envoyant 5000 sms par jour, en étant de nature très jalouse et en passant beaucoup de ton temps avec lui, je ne suis pas convaincue que le coup de coeur initial se transforme en une belle relation amoureuse.

Comme le dirait, mon ami love-coach Alexandre Cormont, au début d’une relation, un peu de mystère est nécessaire pour entretenir l’intérêt croissant. Une relation naissante, c’est deux individualités qui apprennent à se connaître progressivement tout en gardant leurs indépendances respectives. Chacun se dévoile petit à petit. Il y a une forme d’équilibre à construire dans la relation entre les moments partagés et les moments séparés. Et si l’un s’attache plus vite que l’autre, il voudra augmenter la fréquence des périodes passées ensemble. L’autre peut ne pas suivre le même rythme et pourra même prendre la fuite s’il se sent pressé de s’engager. Il y a comme un rapport de force entre la personne qui demande davantage d’attention et de preuves d’amour et l’autre qui veut prendre son temps ou est moins disponible. Et c’est pour ça qu’en amour, on parle souvent du fuis-moi je te suis, suis moi je te fuis. Qu’on aime ou qu’on aime pas, ce diction fonctionne. Je le sais pour l’avoir plusieurs fois expérimenté et aussi parce que c’est ce que me confirme Alexandre par tous les témoignages de ses milliers de coachés en séduction.

LES POINTS COMMUNS « AVEC OU SANS ENFANTS »

  1. Que l’on soit avec ou sans enfants, la naissance d’une belle histoire est toujours la même. Elle commence par une attirance physique et/ou une belle amitié. Une rencontre inattendue. Une présentation par ami commun à une soirée. Un site internet. Des pauses cafés avec un collègue de travail. Tout est propice aux contacts avec la gente masculine. Au lycée, pendant nos études, au travail, dans nos loisirs. On s’échange nos numéros de téléphone ou nos comptes facebook. Puis on se recontacte, on se revoit et c’est parti pour durer quelques jours, quelques semaines, quelques mois, quelques années. Avant tout, une femme tombe amoureuse d’un homme et inversement. On ne tombe pas amoureux d’une maman ou d’un papa mais bien de sa personnalité. Un homme (un vrai selon moi) ne cherche pas une maman mais une vraie femme (comme lui, logique !).
  2. Ce qui fait que la première rencontre conduit à être en couple, c’est le fait de se voir de plus en plus souvent en passant de bons moments ensemble : restaurants, musées, concerts, randonnée, voyages etc etc L’idée est de partager avec l’autre ce qu’on aime faire, ce qui nous intéresse, nous passionne. Certaines séduiront par leur passion pour la moto, d’autres pour le tricot, d’autres pour la danse…Il n’y a pas de règle en amour mais ce qui est sûr, c’est qu’on séduit l’autre par ce qui nous rend unique, on a ce petit quelque chose que les autres n’ont pas qui fait briller les yeux de notre copain. Bref passer du temps avec l’autre, c’est pour le plaisir et pour le meilleur. En tout cas au début de la relation. Et donc séduire, ce n’est pas au 1er rendez-vous ne parler que de ses tracas quotidiens, de ses problèmes d’argent, de santé, de voisinage…Cet inconnu qui nous attire n’est pas notre psy. Et si tu en doutes, demandes-toi si après ta journée de maman, tu as envie de discuter avec un nouvel homme le 1er soir de tous ses soucis personnels. Ou si tu préfères développer avec lui de la complicité, partager des rires et des sourires. Si aux premiers rendez-vous, avec ou sans enfants, vous vous prenez la tête, vous vous disputez souvent, la relation ne risque pas de durer. Etre en couple, au début c’est partager le meilleur, c’est avec le temps qu’on partage le moins bien et le pire. Et non l’inverse, à moins d’avoir une âme de sauveuse.
  3. Si on devient accro, on ne quitte plus son téléphone. On le garde avec nous. On guette ses coups de fils, ses textos. On a envie qu’il nous trouve belle, on se met en valeur physiquement.

LES DIFFERENCES « AVEC OU SANS ENFANTS »

  1. Je ne sais pas pour toi mais je pensais que l’une des raisons qui empêche de rencontrer l’amour, c’est le fait d’avoir déjà des enfants. Mais en fait non, car il y a de plus en plus de séparations et de divorce chaque année. Et donc être mère célibataire, ce n’est pas rare. Et père célibataire non plus. Un homme, passé un certain âge, sait qu’il a plus de chances de rencontrer une femme de sa génération avec des enfants. Et il y a aussi beaucoup de pères célibataires, de papas solos qui veulent aussi refaire leur vie avec une femme, qu’elle ait des enfants ou non. Il existe même des sites de rencontres pour les parents solos. En fait, personnellement l’une de mes difficultés, c’est de pouvoir sortir et faire garder mes enfants car ils sont jeunes et je ne peux pas les laisser à la maison sans une personne de confiance et d’expérience. J’avais testé la solution baby-sitter mais au bout de quelques semaines, j’ai vite arrêté parce qu’une soirée, entre le coût de la sortie et la nounou payée à l’heure, ça revient vite cher. Et ce n’est pas agréable de passer la soirée avec quelqu’un en vérifiant régulièrement l’heure sur sa montre pour ne pas rentrer trop tard. En gros, pour sortir et passer la soirée ou la nuit avec un charmant inconnu, ça demande de la planification ! Quand on est maman célibataire de jeunes enfants, on ne peut pas improviser nos soirées et sortir à la dernière minute pour faire la fiesta jusqu’à pas d’heure. Car il faut avoir prévenu la baby-sitter, nos parents, nos amis ou nos voisins un peu à l’avance qu’on a prévu de s’absenter sans les enfants. (Si tu vis à toulouse, rejoins mon groupe de parents solos de la ville pour s’entraider et échanger des gardes d’enfants)
  2. Maman, on se pose plein de questions nouvelles : à quel moment, on dit à cet homme qu’on a des enfants ?
  3. Autre question : comment qu’on fait quand on se rend compte que ce mec nous plaît vraiment et qu’on a envie de partager la couette avec lui ? On va chez lui ? Oui mais si c’est un psychopathe ? On va chez nous ? Oui mais chez nous, c’est pas mieux, y a les enfants et on a pas envie qu’au matin, les marmots découvrent ce beau monsieur.
  4. Autre question qu’on se pose quand on se rend compte que cet homme est vraiment bien : à quel moment on le présente aux enfants ? Et on leur dit que c’est un ami ou un amoureux ?
  5. Maman, c’est avoir des enfants et donc souvent après 2 ou 3 enfants, on a pas forcément envie de remettre le couvert. Ce qui revient à dire que nous sommes libérées de l’horloge biologique et donc nous mettons moins de pression pour rencontrer l’homme de nos rêves. L’homme d’une nuit ou de plusieurs nuits agréables, c’est déjà un bon début…
  6. Personnellement mes deux grossesses m’ont fait plus prendre conscience de mon corps, je le connais bien mieux qu’avant. Et ça ça aide pour prendre plus de plaisir dans un domaine que je vous laisse deviner 😉
  7. Maman séparée, ça veut dire qu’il y a eu échec d’une relation de couple avec des enfants impliqués. Et comme on dit, chat échaudé craint l’eau froide. Ce qui revient à dire qu’on est pas empressée d’emménager chez l’autre. Ou d’accueillir l’autre chez soi. Il y a une forme de plaisir à vivre séparés car on fait comme en veut chez soi et on se sent plus libre. On a pas de compte à rendre à l’autre et on a moins de risques de voir des chaussettes trainer chez soi lol
  8. Les lieux de rencontres changent, ils peuvent aussi être des lieux où les parents se retrouvent : au parc, lors de sorties organisées à l’école, aux réunions de parents d’élèves…

 

Depuis la création de ce site en 2014, j’ai accompagné des centaines de personnes par mail, téléphone, skype ou en physique pour les aider à s’épanouir en amour. Si tu es vivement intéressée par cet accompagnement, je t’invite à cliquer sur  ici.

Et toi, que penses-tu de la question ? Ca a changé quoi dans tes rencontres le fait d’être maman ?

Si tu souhaites rejoindre ma communauté d’échanges positifs et constructifs de parents solos, clique ici 🙂

 

 

 

 

 

Qui suis-je?

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

2 comments

Laissez un commentaire:


close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email