La lettre de l’enfant abandonné

enfant-triste

Cette lettre, c’est la lettre d’un enfant qui n’a pas été élevé dans l’amour inconditionnel d’un de ses parents ou les deux et qui aura des difficultés à aimer et être aimé une fois adulte. Car il ne s’aime pas et ne sait pas ce qu’est l’amour.

Cette lettre que l’enfant écrit à son parent, il y a de fortes chances qu’adulte, il écrive la même missive à ses partenaires amoureux successifs qui lui feront revivre ce qu’il a vécu dans son enfance c’est-à-dire un amour qui n’en est pas un…

Pour rien au monde, je ne voudrais qu’un de mes enfants n’écrive ça :

Je voudrais ne pas t’en vouloir
Mais pour l’instant je t’en veux
Tu ne m’as jamais appris ce qu’est le vrai amour
Tu ne m’as jamais regardé(e) avec amour
Je n’ai jamais entendu « je t’aime »
Je ne sais pas si tu aimes des choses en moi
Je sais juste ce que tu n’aimes pas en moi
Je n’ai jamais connu le regard bienveillant de celui qui aime
Tu ne m’as jamais consolé(e)
Tu ne m’as jamais encouragé(e) à mieux me connaître
Tu n’as jamais essayé de me connaître
Tu n’as jamais pris en compte mon caractère, mes goûts, mes envies dans les choix
Que tu as fais pour moi
J’ai toujours été critiqué(e) de ne pas être comme toi
De ne pas penser comme toi
Je n’ai jamais eu le droit d’être moi
Chasser le naturel, il revient au galop
Tu as chassé en moi ce qui me construisait, ma véritable personnalité,
Tu m’as demandé de l’étouffer
Tu ne m’as jamais complimenté(e)
Tu ne m’as jamais souris avec tendresse, pris(e) dans tes bras
Je n’ai entendu de toi que des commentaires négatifs sur les autres
Femmes bavardes, dépendantes, dépensières
Hommes volages, profiteurs, faibles
Tu ne m’as pas donné confiance en moi
Tu m’as promis que ma vie serait difficile car je n’avais pas les bonnes cartes
Les fées avaient perdu l’adresse de mon berceau
Tu as projeté sur moi toutes tes peurs et ton impuissance sur ta vie
Au lieu de me faire confiance, tu as préféré m’enfermer
Au lieu de voir le positif dans mes ami(e)s, tu les a dénigré
En médisant sur eux, mes amis, mes miroirs, les reflets de ce que je suis,
Te rendais-tu compte que tu m’accusais d’être une mauvaise personne ?
Tu ne m’as jamais soutenu(e), jamais rassuré(e)
Tu ne m’as jamais dis merci
Merci d’exister, merci d’apporter du bonheur
Je devais juste t’écouter toi et la normalité dans laquelle tu voulais que je vive
Etre comme les autres
Tenir compte du regard des autres, de ma réputation
Pour toi, ne pas être comme les autres, c’est mal
J’ai toujours été mauvais(e)
Etre une bonne personne c’est faire ce que tu demandes
Ne pas répondre à tes attentes, c’est ne pas exister
C’est mourir
Pour un(e) enfant c’est terrible
Mais je ne serais plus le soldat que tu attends
L’image de perfection lisse, l’enfant obéïssante, l’ado modèle, l’adulte soumis
Et si ça passe par le deuil de toi, tant pis,
Car je veux vivre
Etre juste moi
La vie avec toi c’était une prison
Un moule dans lequel je ne rentrais pas
La mort lente de mon identité
Je veux vivre
Etre aimé(e) pour ce que je suis
A partir d’aujourd’hui, je serais moi

Si tu as des difficultés en amour, peut-être as-tu un enfant intérieur en souffrance…

Enregistrer

Qui suis-je?

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

6 comments

Laissez un commentaire:


close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email