4 secrets puissants pour surmonter rapidement une séparation ou un divorce

  • Est-ce que ton ex t’a abandonnée du jour au lendemain sans prévenir, après des années en couple ? 
  • Est-ce que tu ressens le sentiment d’injustice parce qu’il est parti sans avoir essayé de sauver votre relation ? 
  • Est-ce que tu te sens rejetée et digne de peu de valeur parce qu’il t’a quittée pour une autre ou sans explications ?
  • Est-ce que tu ressens un terrible sentiment d’échec après toutes ces longues années de couple où vous avez réussi à dépasser des épreuves ensemble et après avoir construit ensemble une belle vie de famille ?
  • Est-ce que tu te sens vidée et en colère parce que tu as beaucoup donné, beaucoup sacrifié pour que votre relation dure et que malgré tout, elle prenne fin ?
  • Est-ce que tu espères que ton ex revienne parce que ce n’est pas possible d’envisager l’avenir sans lui et que votre relation mérite une nouvelle chance ?
  • Est-ce que tu es dévastée en pensant à l’avenir des enfants sans leur père à la maison au quotidien ?
  • As-tu l’impression que quoique tu fasses pour aller mieux, les émotions négatives, la colère, la peur, la culpabilité reviennes au galop et prennent ton contrôle ?

Si tu réponds oui à une  de ces questions ou à toutes, je te rassure, tu es très loin d’être la seule !

Non seulement, tu n’es pas la seule à avoir traversé l’épreuve d’une rupture, mais tu n’es pas la seule à chercher des solutions pour aller de l’avant et sortir grandie de cette situation difficile.

Et si tu veux faire partie du clan des femmes qui retrouvent plus vite une stabilité émotionnelle et l’énergie d’avancer pour se reconstruire et retrouver le bonheur après la tempête, je t’invite vivement à lire la suite.

En effet, je te partage les premières actions que je me suis appliquée à moi-même pour devenir une personne plus positive et sereine au quotidien après ma rupture en 2014. 

J’ai aussi observé que parmi les personnes que je conseille pour surmonter une séparation ou un divorce, celles qui les suivent avec régularité et persévérance, retrouvent plus vite un nouvel équilibre de vie et se focalisent plus facilement sur un ou plusieurs projets constructifs.

Ces 4 secrets sont aussi simples à comprendre que puissants à condition de les suivre sans tarder. Savoir ne suffit pas.

C’est passer à l’action et appliquer son savoir qui compte !  

Secret 1 pour surmonter une séparation ou un divorce

Ce secret, vous le connaissez si vous avez lu le best-seller sur les 4 accords toltèques. Il est de comprendre que « vous devez apprendre à surveiller vos paroles car celles-ci doivent être impeccables.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Concrètement les mots, le vocabulaire et les messages verbaux que nous transmettons à nos proches, à nos collègues, à nos amis, à nos voisins ou à un.e inconnu.e ont un pouvoir direct sur notre environnement et aussi sur nous même.

Autrement dit, les mots que vous employez ne sont jamais innocents, ils peuvent véhiculer de la bonne humeur, de l’émotion de la gratitude, une intention positive, un message d’amour, d’encouragement, de soutien, de l’information factuelle, de la peine, de la tristesse et bien plus encore.

Les mots, selon Don Miguel Ruiz, ne sont pas inoffensifs.  Leur choix influence directement notre vie et celle des autres.

Observez les personnes que vous êtes amenées à cotoyer ou à croiser dans une journée. Comparez les termes et le le vocabulaire qu’ils emploient. Vous remarquerez que ce qu’ils disent reflète leur niveau de bien-être, leur personnalité et leur monde intérieur.  Un mot est puissant parce qu’il peut renforcer un état, une situation ou une émotion voire l’amplifier. Mais il peut aussi renier, rejeter, critiquer et détruire. 

Si vous vous sentez mal et que vous verbalisez cet état, bien sûr, cela procure du soulagement et de l’acceptation de soi.

En revanche, si tous les mots que vous prononcez tournent constamment autour de votre douleur, autour de votre peine, vous allez l’accentuer par la répétition.  

En psychologie positive, il est vivement conseillé de parler au présent de votre projet, de votre désir, de votre attente ou de votre objectif car il est prouvé que cela donne beaucoup plus de poids et de pouvoir de concrétisation que d’utiliser le futur.

Par exemple au lieu de dire : « Je vais aller mieux d’ici quelques jours« , il vaut mieux dire « Je vais mieux » ou si vous vous sentez plus à l’aise avec une formulation plus nuancée, dites « Je vais de mieux en mieux » .

Une bonne pratique est aussi d’éviter d’utiliser les phrases comportant des négations et de les remplacer par des propos positifs.

Par exemple, après votre séparation ou votre divorce,  au lieu de vous dire : « Je ne veux pas rester célibataire« , émettez une intention positive, dites-vous : « Je veux connaître le bonheur durable en couple« . En effet, le cerveau ne comprend pas naturellement la négation. 

Quand vous vous répétez : « Je ne veux pas rester célibataire« , c’est l’expression « Rester célibataire » qui prend place et occupe votre cerveau. La négation est oubliée. C’est pourquoi il est plus efficace pour atteindre votre but et le faire assimiler par votre esprit  que l’expression : »bonheur durable en amour » s’ancre en lui. 

Je me souviens d’un de mes anciens amis qui, après avoir suivi une formation de photographe de mode, s’est retrouvé sans activité pendant plusieurs mois. Il a toujours gardé le sourire et quand quelqu’un lui demandait quelle était son actualité professionnelle, au lieu de répondre comme beaucoup de gens « Je suis au chômage« , il répondait : « Je suis entre deux jobs« . 

Sa façon de voir sa situation et d’en parler lui a porté chance puisqu’en moins d’un an, il a développé une activité de freelance à plein temps et désormais il vit très confortablement de ce métier artistique pourtant très concurrentiel.

Comme vous le voyez le choix des mots a un impact sur vous, c’est d’ailleurs sur cela que repose l’usage les affirmations positives.

Votre parole doit être impeccable.

Cette simple phrase incite à contrôler vos mots et vos expressions pour que votre parole ne soit pas une arme pour faire du mal à l’autre ou à vous même.

Une parole peut apporter du réconfort, de l’amour, des rires, des sourires, des informations, un enseignement et en cela, elle a un fort pouvoir créateur de positif.

Mais elle peut aussi causer beaucoup de peine, de colères, de souffrances . Elle peut aussi nuire à la réputation d’une personne ou lui causer du tort (notamment à travers des rumeurs, des insinuations, de la manipulation).

Une parole impeccable est une parole libérée du mensonge, de la médisance, du désir de dominer l’autre en ayant raison. C’est aussi une parole qui n’exprime pas une critique négative ou un jugement. Une personne, qui râle, va à l’encontre de ce premier secret.

En France, où nous avons la réputation de râler, cette règle de mieux-être est, on ne va pas se mentir, très difficile à appliquer. Il est tentant d’être entrainée.e par les plaintes des autres et de vouloir manifester son mécontentement quand une situation heurte nos désirs ou nos valeurs.

Et pourtant, je vous recommande vivement d’essayer, pendant quelques jours, à veiller à avoir une parole impeccable. Il n’y a qu’en essayant que vous constaterez une nette différence dans votre quotidien.

N’oubliez pas que CE sur quoi vous focalisez votre attention prend de l’ampleur. Et les mots peuvent devenir vos alliés pour donner plus de pouvoir au positif dans votre vie. 

Après une rupture sentimentale, la personne quittée peut ressentir beaucoup de colère, de sentiment d’injustice, de volonté de vengeance et ses émotions, quand elles sont trop puissantes, risquent lui faire perdre le contrôle d’elle-même. Elle risque d’agir de manière à se faire du mal ou à faire des actions ou des choix qui se retournent contre elle.

C’est pour cela que même si ressentir des émotions négatives est parfaitement acceptable après une séparation ou un divorce, il est important de ne pas rester éternellement dans une énergie basse en critiquant systématiquement son ex ou sa nouvelle copine, en se plaignant de sa nouvelle vie de maman solo, en insistant sur ses difficultés au quotidien, en généralisant de manière négative sur les hommes sur  et en employant un vocabulaire de victime permanente.

Pour une femme séparée ou divorcée, il est important d’utiliser les mots et les phrases pour exprimer des progrès réalisés, des réussites, des fiertés , des projets constructifs pour elle et ses enfants. Cela aide à surmonter une séparation ou un divorce, d’écrire dans un journal ce que vous avez fait toute seule avec succès, sur ce que vous avez appris de nouveau, sur les désirs qui vous motivent pour l’avenir.

Votre vie ne s’arrête pas après une rupture. Elle n’est plus la même. Elle est différente et surtout c’est l’opportunité de vous reconnecter à vous et de vivre une vie plus belle que par le passé.

Ce qui m’a motivée après mon propre divorce, c’était de construire une nouvelle vie en accord avec mes valeurs personnelles et ma philosophie éducative des enfants

J’ai commencé à appliquer cet accord toltèque pendant quelques jours et même si au bout de deux ou trois jours, ma langue a commencé à fourcher, j’ai eu le temps de réaliser que mon cerveau se sentait plus léger quand ma parole restait impeccable. Et je ressentais aussi plus d’énergie ce qui m’a encouragée à continuer.

En résumé, essayez pendant un court délai pour commencer et observez ce qui se passe en vous et autour de vous.

D’autre part, plus votre parole sera impeccable et plus vous serez attiré.e par des personnes qui parleront au même niveau de conscience de l’importance de son expression que vous.

A force de respecter ce secret et de constater ses bénéfices, il deviendra de plus en plus facile pour vous de l’appliquer sur des périodes toujours plus longues.

Et vous ne supporterez plus les personnes dont la parole est stérile et négative, sans volonté de trouver une solution à un problème ou à la réalisation d’un projet.

Au contraire, utiliser la parole de façon constructive deviendra progressivement une habitude pour vous. C’est l’habitude des gens heureux, ceux qui parlent puis agissent pour créer quelque chose de bien, de bon ou de beau.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre reconstruction après une rupture, je vous recommande vivement ce contenu en CLIQUANT ICI. 

Secret 2 pour surmonter une rupture amoureuse

 

Le 2è secret,  c’est  « Quoiqu’il arrive autour de vous, n’en faites pas une affaire personnelle. »

La vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Elle nous amène à croiser, rencontrer et vivre avec des personnes de toutes sortes, de toutes cultures, de toutes origines et de toutes croyances. Chaque individu a sa propre vision du monde qui est très subjective. Même si nous vivons en communautés ou en collectivités, malgré un environnement commun et partagé, nous évoluons dans des réalités différentes. 

Nous ne voyons pas l’univers de la même manière, nous ne le comprenons pas de la même manière, nous avons chacun une interprétation différente du monde extérieur.

Il en résulte que dans un contexte identique, deux personnes ne vont ni penser, ni s’exprimer,  ni se comporter de la même façon.

Autrement dit, ce qu’elle fait, ce qu’elle dit est lié à elle-même avant tout, à sa réalité perçue, à ses propres besoins.

C’est une erreur de croire systématiquement que lorsque vous subissez une situation désagréable ou difficile de la part d’une personne, c’est parce qu’elle en a réellement après vous.  La vérité, c’est que son comportement est dicté par ce qu’elle perçoit du monde et par les besoins qu’elle veut satisfaire.

Vous pouvez vous sentir comme sa cible, son bouc émissaire et vous demander : « Mais pourquoi moi ? « .  En fait, la vrai question, c’est :  » A quel besoin cette personne veut répondre en agissant de la sorte ?  » La réponse ouvre la porte à une meilleure compréhension de cette personne mais aussi elle vous évite de vous voir comme sa cible personnelle. 

Son problème, elle le porte en elle et elle a la responsabilité de le prendre en charge.

Ne pensez pas que son problème, c’est vous en particulier. Ne vous sentez donc pas visé.e automatiquement et personnellement.

Vous  n’êtes  pas le centre du monde, parfois certains actes vous atteignent alors qu’ils ne vous désignaient aucunement. Et parfois vous avez l’impression que l’autre agit « contre vous. » 

Apprenez à prendre de la hauteur et à vous détacher, il ne s’agit pas réellement de vous mais encore une fois, de l’autre et de son besoin.

En réalisant cela, vous aller gagner en légèreté et vous libérer du poids d’avoir le sentiment d’avoir la poisse ou d’attirer la mauvaise personne parce que c’est VOUS.

D’autre part, en comprenant le besoin que votre interlocuteur a besoin de nourrir, vous avez la possibilité d’y répondre, ce qui vous permet d’améliorer votre relation.

Secret 3 pour mieux rebondir après une séparation ou un divorce

Il est simple comme bonjour et pourtant je découvre tous les jours qu’il est peu appliqué. Et il cause beaucoup de malentendus et de peines dans les relations.

Ce secret : « Ne faites pas de suppositions« .

Autrement dit, halte aux interprétations, aux pensées négatives (ou positives) par rapport à une fait, par rapport à un comportement, par rapport à une situation.

Par exemple, si votre ex est en retard quand il dépose les enfants chez vous, bien que ce soit particulièrement désagréable et que cela perturbe votre planning de la journée et vos projets, n’en déduisiez pas automatiquement qu’il cherche à vous nuire.

Il y a d’autres raisons qui peuvent expliquer ce retard : il y avait un embouteillage sur la route; il a eu une urgence avec les enfants ou par rapport à son travail; il n’a pas vu le temps passer; il a eu une visite surprise; il a oublié un sac et a dû revenir chez lui etc etc 

Au lieu de rester dans votre supposition, demandez-lui pourquoi il est en retard. Et si ses retards sont répétitifs, organisez-vous en conséquence pour ne pas les subir. Par exemple, envisagez la situation où il arrive avec 30 min de retard et calez votre planning sur ce retard potentiel. 

L’idée est de ne pas se laisser entraîner dans des pensées et des émotions négatives déclenchées par une supposition par rapport à ce que fait une personne. Coupez-court à ce cercle de pensées et émotions qui vous épuisent émotionnellement et ne sont pas constructifs. 

Evitez de garde en tête des pensées comme :

  • Si mon ex me respectait, il devinerait ce qu’il est bien de faire…
  • Si mon ex respectait les enfants, il ferait ça…
  • Si mon ex pensait vraiment à l’intérêt des enfants, il aurait accepté une garde partagée…
  • Si mon ex pensait vraiment à l’intérêt des enfants, il donnerait une pension alimentaire plus importante…

L’erreur ici est de croire que votre ex pense comme vous ou qu’il comprend naturellement vos attentes par rapport à son rôle de père.

Assurez-vous, dans le cas, où votre ex ne se comporte pas comme vous l’espériez, qu’il a bien compris ce que vous attendez de lui dans le duo parental que vous formez depuis votre séparation.

Le but véritable ici est d’éviter des malentendus inutiles. Bien évidement, il est aussi possible que ce que vous pensez constitue la réalité de votre ex mais il est plus sûr de sortir de vos suppositions et de les confirmer (ou pas) en posant la question à votre ex.

Par exemple, si votre ex a coupé les cheveux de votre fils pendant le week-end sans vous avertir au lieu de vous enflammer immédiatement, demandez-lui pourquoi il a fait ça sans demander votre avis.

C’est une situation vécue par une maman qui me l’a raconté. Son ex, lui a répondu qu’il l’a fait car à l’école, il y avait une épidémie de poux. Cette maman lui a répondu qu’elle comprenait et en a aussi profité pour lui rappeler qu’elle souhaite être sollicitée pour son accord quand il s’agit de couper les cheveux de son fils.

En résumé, faire des supposions n’a rien d’utile. Ce qui est utile, c’est d’éviter les malentendus en exprimant clairement sa question ou son besoin. Cela ne garantit pas que vous obteniez la réponse espérée mais cela évite les suppositions qui peuvent peser dans votre esprit.

Par exemple, au lieu de supposer que votre ex refusera d’échanger un week-end de garde pour ne pas vous rendre service, posez-lui franchement la question et n’hésitez pas à argumenter si le contexte le permet en mettant en avant un intérêt commun (par exemple celui des enfants). Ou proposez de lui rendre un service en échange.

D’autre part, il ne vous le dira peut-être pas mais il est possible que votre demande l’arrange !

Par exemple, une amie qui ne pouvait pas y aller avec ses deux enfants , vous a donné ses places pour aller à Disneyland paris. Ces billets sont valables uniquement le week-end du 10 juillet. Or il se trouve que ce week-end là, c’est le tour de garde de votre ex. Dans ce cas, demandez-lui si c’est possible que vous emmeniez les enfants à Paris avec vous. Il n’y a que 3 possibilités :

  1. Soit il accepte, et vous partez avec les enfants à Disneyland paris
  2. Soit il refuse (en se justifiant ou pas) et vous renoncez à aller au parc d’attraction
  3. Soit il refuse et vous lui donnez les places pour qu’il y aille avec les enfants

En posant la question, vous exprimez un besoin qui ici concerne les enfants et obtenir la réponse de votre ex vous permet d’organiser en conséquence votre week-end.

Une fois cette question résolue, votre charge mentale est réduite et vous pouvez vous consacrer à autre chose.

Secret 4 pour retrouver la sérénité après une séparation ou un divorce 

Ce secret, je sais, par expérience, qu’il est beaucoup appliqué par les mamans et papas solos, et c’est super !

C’est « Faites toujours de votre mieux« . 

Ici il s’agit de s’investir, de s’engager à 100% dans ce que vous faites. Quelle que soit la situation, la règle est de faire, d’accomplir, de réaliser en donnant le meilleur de vous-même.

Ainsi vous n’aurez pas de regrets de ne pas avoir fait assez. Vous évitez tout forme de culpabilité et toute forme de frustration parce que vous avez agit en utilisant de la meilleure façon vos ressources.

Là où cette règle est plus difficile à appliquer, c’est dans l’appréciation de l’expression « de votre mieux« .  Car vous devez trouver un équilibre entre « trop en faire » au risque de s’épuiser et « ne pas assez en faire  » au risque de ne pas faire suffisamment.

Pour trouver cet équilibre, soyez patient.e car cela demande du temps de bien se connaître, de savoir quelles sont ses forces, quelles sont ses possibilités mais aussi de bien connaître ses limites.

En effet, si constamment, vous donnez beaucoup à votre travail, à vos enfants, à vos amis et aux autres en général, vous risquez d’être vidé.e de votre énergie voire de tomber malade surtout si vous ne vous ressourcez pas ou pas suffisamment.

Il serait vraiment dommage de finir en burn-out parental ou burn-out professionnel ! Votre santé est primordiale pour vous, vos enfants et vos proches.

Et à l’inverse, si vous faites moins que ce que vous êtes capable d’accomplir, demandez-vous si vous aurez la conscience tranquille.

Le juste milieu entre ces deux extrêmes demande de la patience car après une séparation ou un divorce, toute la vie familiale et personnelle est à reconstruire et cela prend du temps (et beaucoup d’énergie) de s’habituer au changement, de s’adapter à la nouveauté, de s’organiser autrement au quotidien et de trouver ses nouveaux repères. 

Personnellement l’application de ces 4 principes de base m’a permis de garder le focus sur ce qui est important et essentiel et de lâcher-prise sur le reste.

Ils m’ont aidée à me sentir plus légère et à ne pas perdre mon temps et mon énergie dans des pensées ou attitudes non constructives.

Et vous, dites-moi dans les commentaires, si vous avez appliqué ces célèbres principes et si cela a été facile ?

Je suis toujours ravie de lire vos commentaires 🙂 

About the author

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

3comments

Leave a comment: