Quel salaire mensuel mérite une mère au foyer ?

Cet article m'est inspiré d'une étude de mai 2019.  Etre maman a toujours été décrit comme le plus beau métier du monde. Etre maman, c'est la promesse d'un bonheur absolu. C'est tisser un lien extraordinaire d'amour avec son enfant.  Autour de la trentaine, de la quarantaine, une femme en couple (ou pas) se voit toujours questionnée sur son envie d'avoir des enfants.

La meilleure des mamans, c'est celle qui se dévoue à ses enfants. Celle qui veille à leur bien-être, les protège, les nourrit, leur donne de son temps et de son énergie sans compter et parfois au risque de frôler l'épuisement physique.

Et en même temps, un enfant, ça demande des ressources financières minimum pour les dépenses diverses et variées : vêtements, chaussures, scolarité, activités extra-scolaires, vacances etc etc 

Etre un parent responsable aux yeux de la société, c'est pourvoir aux besoins de ses enfants.  C'est faire de son mieux pour favoriser leur épanouissement.

Etre maman, c'est génial. Mais quand vous dites autour de vous que vous êtes femme au foyer, l'admiration est rarement au rendez-vous. 

Femme au foyer, ce n'est pas valorisant dans un monde où avoir une métier rémunérateur est la norme. Une femme au foyer est souvent perçue comme une feignasse qui vit au crochet de son mari.

Et pourtant, surtout quand on est maman, femme au foyer est loin d'être de tout repos.

LES DIFFERENTS RÔLES D'UNE FEMME AU FOYER

J'ai recensé les rôles que joue souvent une maman au quotidien :

  1. - Cuisinière : des repas, préparatrice des goûters, planificatrice des menus de la semaine
  2. - Femme de ménage : vaisselle, linge, repassage, serpillère...
  3. - Psychologue à l'écoute des pleurs, des malheurs des gamins
  4. - Infirmière pour les bobos de tous les jours
  5. - Chauffeur pour conduire ses têtes blondes aux activités extra-scolaires
  6. - Personal shopper : acheteuse des habits de ses bambins, des chaussures
  7. - Maitresse à domicile pour le suivi des devoirs
  8. - Educatrice : transmettre ses propres valeurs de vie aux enfants, inculquer le respect, la politesse...
  9. - Animatrice de jeux, d'activités pour les occuper quand ils ne sont pas à l'école, lectrice de contes, d'histoires, organisatrice des sorties du week-end, des prochaines vacances
  10. - Comptable : gérer le budget de la famille nucléaire ou monoparentale, payer les factures
  11. - Acheteuse car c'est souvent elle qui fait les courses au supermarché, au marché
  12. -Secrétaire : pour les prises de rendez-vous chez le pédiatre, le docteur, rédactrice des invitations aux anniversaires

Avec toutes ces tâches à organiser régulièrement, la charge mentale de maman est rapidement explosive.

Contrairement à un métier salariée ou freelance, la mère au foyer l'est à temps plein. Elle propose ses services gratuits nuits et jours, week-end compris. Un enfant qui a besoin d'elle, ça n'attend pas. Ses heures de sommeil sont moins importantes que la santé et la sécurité de ses enfants.

L'étude a calculé le salaire que devrait percevoir une mère au foyer si elle était payée. Elle s'est basée sur les hypothèses horaires suivantes (source l'étude de Prontopro relayée sur le site mylittlemoney) :

  • Aide-ménagère: 3 heures par semaine,
  • Personal shopper : une fois par mois ;
  • Cours particuliers : 2 heures par semaine ;
  • Chef pâtissier : deux fois par mois ;
  • Chef cuisinier: 5 dîners en semaine et 3 repas le week-end
  • Nutritionniste: une fois par mois
  • Life coach: une fois par mois
  • Chauffeur privé: 14 heures par semaine
  • Animateur: deux fois par semaine

Selon ProntoPro, le salaire mensuel moyen serait égal à 6 400 euros net par mois soit cinq fois le SMIC. C'est énorme, non ?

 Faites ce test, dites en soirée que vous êtes mère au foyer. Vous verrez les regards désintéressés, méprisants ou ennuyés de votre auditoire.

En revanche, si vous annoncez que vous travaillez à votre compte, à domicile avec un salaire net de 6 400 euros par mois, vous éveillerez la curiosité, l'intérêt. Vous serez plus reconnue et admirée socialement.

Bien sûr, le regard des autres ne compte pas. Et quand on aime comme une maman aime son fils ou sa fille, nos responsabilités nous les assumons. Que nous soyons payées ou pas.

Cela dit, cette étude fait du bien car elle a le mérite de souligner le travail formidables des mamans au foyer. Un travail considérable, n'est-ce pas ?

L'étude précise une autre information très intéressante : elle a pris en compte les heures effectuées par le papa. On ne sait malheureusement pas qu'elle est la répartition des heures entre hommes et femmes. Ce serait bon à savoir.

Ce qui est sûr, c'est quand quand j'ai lu ça, je me suis dit que l'article concerne les mères au foyer en couple.

Pourtant il y a aussi les mamans solos, les mères célibataires qui gèrent toutes seules leur maison et le quotidien des enfants.

Une maman qui élève en solo ses enfants ne peut pas compter sur le papa pour l'aider, la soutenir. Ca génère plus de fatigue physique mais aussi émotionnelle. Car ne pas avoir quelqu'un sur qui compter au quotidien, quelqu'un à qui parler, c'est plus difficile mentalement.

Je suis très curieuse de savoir combien une maman solo, femme au foyer mérite de gagner. Et vous ? Pensez-vous que ce serait le double ?

En tout cas, maman au foyer, solo ou pas solo, nous vivons plus ou moins consciemment une culpabilité toxique liée à deux messages contradictoires :

- "Tu es une mauvaise mère qui travaille car quand on travaille, on ne peut pas bien s'occuper de ses enfants."

-"Tu ne devrais pas rester mère au foyer", "tu ne fais rien de tes journées", "tu ne peux pas être épanouie en étant femme au foyer, trouve-toi une activité professionnelle", "tu auras du mal à retrouver une activité professionnelle quand les enfants seront plus grands","ne dépends pas d'un homme financièrement"

J'ai envie de dire : "Apprenons à faire nos choix en étant libérée du regard des autres et en favorisant ce qui nous épanouit".

Certaines femmes sont heureuses d'être mère au foyer. D'autres ne supporteraient pas. Nous sommes chacune différentes. La recette du bonheur est propre à chacune. 

Néanmoins quand on est maman solo, mère célibataire, maman avec des moyens financiers réduits, le choix, de travailler ou pas, n'est pas forcément libre car il y a celles :

  • Qui ne peuvent trouver du travail, les horaires de travail étant incompatibles avec les horaires d'école, de crèche et les temps de transports à rallonge imposent d'avoir les moyens de faire garder ses enfants le matin très tôt et/ou après 18h
  • Qui sont obligées de travailler car être parent célibataire, c'est avoir des ressources financières souvent plus limitées que celle d'un couple.

Les mamans en couple et les mères célibataires ont des contraintes en commun mais être maman solo ou mère célibataire demande beaucoup plus d'énergie et de courage car elle assume tout toute seule.

Une maman célibataire ou une maman solo a beaucoup de pression sur ses épaules. Pression souvent qu'elle garde pour elle seule. Pour protéger ses enfants. Parce qu'elle ne peut pas la partager avec le père.

Maman en couple ou célibataire, j'espère en tout cas que cet article vous a rappelé à quel point vous êtes exceptionnelles par tout ce que vous accomplissez tous les jours. Vous faites un travail remarquable d'une valeur inestimable.

Je suis convaincue que les enfants, avec l'âge et la maturité, en prennent de plus en plus conscience. 

N'hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous êtes heureuse d'être mère au foyer ou si travailler vous épanouit davantage ?





L'auteur

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

2 comments

Laissez un commentaire:


close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email