Les 6 choses importantes que j’aurais aimé qu’on me dise avant ma séparation

Quand je me suis retrouvée séparée en mi-2014, j’étais très loin de savoir ce que la vie me réservait. La vie en couple n’était juste plus possible mais se séparer quand on est responsable de deux jeunes enfants, ce n’est pas faire le choix de la simplicité ni de la légèreté. A l’époque, je n’avais rien trouvé sur internet en terme de ressources, d’articles qui puisse m’aider à rebondir plus facilement et à mettre en place les bonnes actions pour que la famille séparée  subisse le moins possible cette situation difficile.

Se séparer, divorcer, c’est avancer vers l’inconnu. Devenir maman est un gros changement dans la vie d’une femme. Et je n’ai pas eu de formation pour être une bonne mère. Etre maman, ça s’apprend au jour le jour et avec l’expérience, on gagne en confiance en soi. Devenir maman solo, c’est encore plus délicat. Je n’ai pas eu non plus de formation pour le devenir. Et même s’il y en avait une, je n’aurais jamais pensé que j’en aurais eu besoin un jour. On ne sait pas comment être la mère idéale quand le père ne vit plus sous le même toit. Personne ne m’a raconté ce que serait la vie de mère célibataire. Ca m’aurait pourtant été d’un grand secours au moment de la rupture de savoir ce qui m’attendait, ce que j’allais traverser et j’aurais aimé avoir des conseils bienveillants et constructifs. J’ai appris sur le tas et ça n’a pas été toujours confortable.

J’aurais aimé avant la séparation qu’on me dise les choses suivantes. parce qu’une femme avertie en vaut deux et parce que quand on est préparée, le choc est moins fort.

J’aurais aimé qu’on me dise :

1- FAIS ATTENTION A TA SANTE

Quand on se sépare, on a le réflexe de penser au choix d’un avocat, de penser aux impacts sur la vie d’un enfant et l’échec du couple et de la famille est aussi une source de grande tristesse. Se séparer, divorcer, c’est stressant. C’est fatiguant. Et même si c’est le fruit d’un choix réfléchi, on en perçoit intensément les effets négatifs et on a tendance à se focaliser dessus. On pense aux finances, aux causes de la séparation parfois violentes. On a peur de l’avenir. On dort souvent mal parce que les soucis nous empêchent de nous reposer ou parce que les enfants demandent plus d’attention et de surveillance la nuit.

La rupture va donc fatiguer physiquement. Et la séparation ou le divorce peut couper l’appétit. Il n’est pas rare de perdre beaucoup de poids quand on quitte ou qu’on est quitté.e. Par manque de temps, dépression ou manque de recul, on en oublie de prendre soin de soi. Quand on se retrouvait célibataire sans enfants, après une rupture, ne plus manger, pleurer toutes les larmes de son corps, boire pour oublier ne prêtaient pas à grandes conséquences. Mais quand on est parent, c’est différent. « Si je me retrouve fatiguée, malade, en burnout et/ou en dépression », qui va s’occuper des enfants qui n’ont rien demandé ? «  C’est pour cela que je pense que le 1er réflexe en cas de séparation, c’est vraiment de veiller à sa santé même si le coeur n’y est pas vraiment.

Comme dit le dicton « Qui veut aller loin ménage sa monture ».

Etre parent solo, c’est faire tout seul ce que traditionnellement deux parents font ensemble. Etre parent solo demande donc de l’énergie, de la volonté et une santé de fer. La négliger est nocif car c’est l’équilibre de la famille qui va en pâtir.

Travailler, s’occuper des bambins après l’école ou la crèche, jouer l’infirmière ou la psychologue la nuit, les déposer à l’école le matin, préparer les repas, faire les courses, assurer l’entretien de la maison…tout ça avec les papiers administratifs à préparer suite au changement de statut matrimonial et un éventuel déménagement. C’est possible mais il faut être en bonne santé.

Si on ne fait pas attention à son corps, il va monter des signes de faiblesse : maux de têtes, de ventre, vertiges, épuisement…A l’époque de ma séparation, j’étais parfois si fatiguée que j’étais prise de vertiges dans la journée. Je dormais mal car réveillée par les enfants plusieurs fois dans la nuit. J’étais à la limite du burnout à courir entre le travail, les obligations quotidiennes de maman…

Et après m’être rendue compte que ma santé se dégradait, j’ai pris rendez-vous chez mon médecin du travail pour faire le point sur mon état général et voir comment faire pour aller mieux. C’est le meilleur des conseils que je puisse te donner : va voir un médecin qui puisse te donner des solutions pour retrouver la forme. Il a plusieurs actions à te prescrire en fonction de ta santé : compléments alimentaires, fleurs de Bach, meilleure nutrition à mettre en place…voire un arrêt maladie si ça s’impose. Ce conseil, c’est du bon sens mais après une rupture le bon sens n’est pas toujours ce qui nous guide. J’ai eu vite conscience que je devais faire attention à ma santé car si j’avais été clouée au lit pendant plusieurs jours qui allait s’occuper des enfants ? Et même si un médecin, qui était venu à mon domicile à cause de ma très faible tension et mes vertiges, m’avait dit pour me déculpabiliser: « vous avez le droit d’être malade même si vous êtes maman », je ne pouvais l’écouter. Il m’avait arrêtée quelques jours pour que je retrouve des forces et m’avait demandé de me reposer le plus possible mais dans ma tête, je me disait : « Même si je suis malade, je dois m’occuper des enfants. » Heureusement au bout de quelques jours, ça allait mieux et je me suis promis de veiller à mon bien-être physique…pour moi et pour les enfants. C’était dans l’intérêt de la famille.

2-ENTOURE-TOI DE PERSONNES BIENVEILLANTES ET CONSTRUCTIVES 

La priorité dans une séparation, c’est sa santé. Physique et émotionnelle. La situation est déjà compliquée, la tension avec l’ex est rarement négligeable alors c’est important de ne pas se rajouter d’autres sources d’inquiétudes et de conflits.

En bref, ça veut dire : évite la compagnie de personnes qui ne vont pas te soutenir ou qui vont te faire douter voire te juger ou te critiquer. Tu n’as pas besoin de ça. Ca n’apporte rien de bon.

Au contraire, ça va te pomper ta précieuse énergie. Tu vas la perdre bêtement. A quoi cela sert-il de rajouter du négatif aux sentiments d’échec, de culpabilité, de peur ? Le mieux est de s’entourer de proches qui t’aiment, qui t’écoutent, qui te soutiennent et apportent des solutions ou des idées pour que tu ailles mieux. Parle avec cette collègue séparée qui est passée par la même situation que toi et qui a retrouvé un équilibre, échange avec cette amie qui te donne confiance en toi et t’encourage à aller de l’avant, change-toi les idées avec cet ami qui sait te dérider, te faire rire, invite ces potes toujours de bonne humeur. Ce conseil est très important car le piège qui guette tout parent solo est de se replier sur lui-même et pire encore de s’isoler.

C’est crucial de s’entourer de gens qui te poussent à aller mieux, qui voient tes côtés positifs et te font avancer. Consulter un professionnel peut aussi t’être utile surtout si tu n’as vraiment personne à qui te confier et si tu ne sais pas comment tu vas t’en sortir. Je pense plus précisément à un coach qui va te suivre et t’aider à reprendre le contrôle de ta vie grâce à un plan d’action. Je sais de quoi de je parle car j’ai moi-même été coachée sur  quelques mois et depuis plusieurs mois, j’accompagne des personnes qui se séparent ou divorcent. Si tu veux en savoir plus, clique ICI. Une séparation ou un divorce, c’est aussi et surtout l’occasion de se construire une nouvelle vie plus proche de ses valeurs et de ses désirs les plus profonds. C’est la porte ouverte au grand changement.

3-COMMUNIQUE BIEN AVEC TES ENFANTS

Je ne sais pas si c’est pareil pour toi mais j’ai toujours été mal à l’aise quand il s’agit d’annoncer une mauvaise nouvelle à quelqu’un. Alors quand ça concerne les enfants, c’est encore plus difficile.

Je n’aime pas parler des sujets qui fâchent d’une manière générale. Alors aborder avec les enfants le thème de la rupture n’est pas du tout aisé. Surtout que, comme pour le fait de devenir chef de famille monoparentale, je n’ai reçu aucune notice, aucun mode d’emploi pour expliquer aux enfants la fin du couple. Et avec le recul, je pense que dès le début, j’aurais du leur répéter qu’ils ne sont pas la cause de la rupture, que maman et papa ne s’aiment plus mais que le couple parental sera toujours présent pour eux. Je le leur ai dis mais peut-être pas suffisamment au moment de la séparation. Et pourtant c’est vraiment important de beaucoup en parler, de les rassurer, de leur décrire ce qui va changer et ce qui reste pareil (l’amour inconditionnel de leurs parents). Verbaliser les choses, c’est clarifier le présent, c’est s’exprimer et affirmer un changement aux enfants. C’est aussi encourager l’expression de leurs sentiments et de leurs émotions. Parler, parler, parler, ça fait du bien à toute la famille. Dans le respect, la bienveillance et le non-jugement. La colère a le droit de se libérer. La tristesse aussi. Les enfants ont le droit de dire ce qu’ils ressentent. En toute sécurité et sans craindre de perdre l’amour des parents. C’est une bonne chose qu’ils disent ce qu’ils pensent. Ils peuvent le faire en parlant mais aussi autrement comme en dessinant par exemple. C’est important lors d’une séparation ou d’un divorce que les enfants puissent parler en toute liberté, poser les questions qu’ils veulent et soient rassurés. Ce que je faisais aussi, c’est de leur lire des histoires qui racontent la vie d’enfants séparés. Ils comprennent ainsi que cette situation n’est pas exceptionnelle et peut comporter des avantages comme le fait d’avoir des jouets en double.

4-PREVOIS UNE SOLUTION DE GARDE D’URGENCE 

Quand on élève seul.e un ou plusieurs enfants mineur chez soi, c’est important de pouvoir anticiper les imprévus comme une réunion de travail importante imprévue le soir, une visite médicale urgente, une convocation inattendue, un retard dans les transports en commun …C’est pourquoi il est important d’avoir le numéro d’une personne de confiance sur qui compter : notre mère, notre père, nos voisins, nos amis ou une baby-sitter. Ca permet de se sentir plus sereine de savoir qu’on a au moins une personne sur qui compter en cas de besoin. parce qu’un imprévu, par définition, arrive à tout moment.

Et se retrouver à devoir s’absenter et chercher dans le stress une personne à la dernière minute pour garder son enfant, son bébé est une grande source de stress et de culpabilité à éviter à tout prix. Et partir en laissant son enfant à quelqu’un qu’on connaît mal ne va pas nous permettre à 100% concentrée sur la raison de notre absence. Ce sera donc contre-productif. Un parent solo doit absolument avoir quelqu’un sur qui compter pour garder ses enfants.

5- CHOISIS BIEN TON AVOCAT

Le choix d’un ou d’une avocate ne doit pas se faire à la légère et pas uniquement en fonction de ses tarifs. Une séparation ou un divorce doit être géré par un professionnel compétent et en qui tu as confiance. Rencontre au moins 2 ou 3 avocats pour te faire une idée de ses valeurs, de sa personnalité. Le mieux est d’avoir une personne disponible qui répond au téléphone, peut être contactée par email. C’est une relation humaine qui se joue entre vous 2. Si tu ne te sens pas bien en sa présence, si tu n’es pas sûre qu’il est sérieux et ne t’écoute pas attentivement, choisis quelqu’un d’autre. Il vaut mieux prendre le temps de choisir son avocat que de prendre le premier venu dans le but de divorcer au plus vite. Car il arrive de devoir changer d’avocat par déception de son travail et le temps qu’on pensait gagner au début est définitivement perdu. Ca fait perdre du temps et de l’argent de changer d’avocat. Je dis un avocat mais si tu te sens plus à l’aise avec une femme, choisis une femme. Je suis convaincue que la réussite d’une séparation, d’un divorce repose sur les ex-époux mais aussi sur les avocats. D’où l’importance de bien les choisir.

Selon moi, le ou la meilleure avocate n’est pas celui ou celle qui va te promettre de te défendre à tout prix. Je ne suis pas convaincue que choisir un avocat coriace, un pitt bull qui ne lâche rien soit la solution. Avec le recul, je pense que le meilleur avocat, c’est celui qui va privilégier avant tout l’intérêt des enfants. Ca montre qu’il a certaines valeurs. Alors qu’un avocat qui promet de gagner voire de plumer ou de faire payer l’autre n’a pas forcément les mêmes valeurs. Il pourra être motivé par le désir de gagner beaucoup d’argent en encourageant la guerre entre les parents. Et ce sont les parents et les enfants qui seront les perdants aussi bien financièrement que nerveusement. Pour moi, un bon avocat doit être efficace (ne pas faire trainer la procédure et relancer les sujets qui traînent), intègre et juste.

6- TU PEUX  VIVRE UN AMOUR PLUS EPANOUISSANT

Une séparation ou un divorce, c’est la fin d’une histoire. Et c’est l’occasion de se construire un nouvel avenir amoureux. C’est rencontrer une personne plus en accord avec nos projets de vie et nos valeurs. Après l’échec d’une relation, on se connait mieux. On devine quelles sont ses qualités et ses défauts. On sait ce qu’on veut et ce qu’on ne veut plus. Et c’est la base pour avoir une nouvelle relation plus saine et plus solide. Je me souviens avoir entendu plusieurs fois autour de moi que retrouver l’amour quand on est maman est quasi-impossible.

Ce qui reviendrait à dire que devenir maman solo, maman célibataire, maman séparée, c’est se condamner au célibat éternel. La vérité, c’est que les personnes qui disent ça, projettent souvent leurs propres peurs. Comme tu peux le lire dans les témoignages de parents solos de ce site et le voir de plus en plus autour de toi où les familles recomposées se forment, la vie de femme ne s’arrête pas après une rupture.

Trouver l’amour quand on est parent solo, c’est possible et pour en savoir plus, je t’invite à cliquer sur  l’image ci-dessous . Je vais t’explique en détail dans une formation commune avec mon ami Alexandre Cormont, coach en relations sentimentales et en développement personnel comment faire. C’est ICI.

 

Je listerais dans un prochain article les 6 autres points que j’aurais aimé connaître avant ma séparation. C’est dans l’inconfort que j’en ai pris conscience. J’aurais aimé avoir quelqu’un qui me les aurait transmis car ils favorisent un meilleur équilibre dans la vie de mamans solo.

Pour le lire, abonne-toi à ce site.

En attendant, n’hésite pas à partager dans les commentaires ton point de vue et tes propres conseils 🙂

 

 

 

 

 

Qui suis-je?

lanouvellemamansolo

Le site de référence pour les parents en recherche d'épanouissement personnel après une séparation ou un divorce... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

5 comments

Laissez un commentaire:


%d blogueurs aiment cette page :