• Home  / 
  • Non classé
  •  /  L’ingrédient principal pour être une maman épanouie

L’ingrédient principal pour être une maman épanouie

Honnêtement ce n’est pas simple d’être une maman bien dans sa peau de nos jours.

Comment vivaient nos mères ? Etaient-elles plus heureuses que nous ? Ou avaient-elles moins d’attentes que nous envers la vie ?

Il y a une vraie injonction pour toutes les mères à faire de leur mieux. Et une forme de concurrence plus ou moins consciente et visible entre les parents.

De quoi parlent les collègues de travail ? Les copains et les copines ? Bingo,  l’un des sujets de discussion favori tourne autour de notre progéniture.

On parle de leurs progrès à l’école, de leurs activités extra-scolaires, de leurs réussites. Certains enfants ont vraiment des emplois du temps de ministre entre les cours de natation, les cours de piano, le cirque…

J’ai l’impression que les enfants qui n’ont pas d’activité le mercredi, le week-end ou le soir en semaine sont de plus en plus rares.

Les talents de nos enfants doivent être développés. Pourquoi ? Parce qu’ils ont du potentiel et qu’il faut l’exprimer… Personnellement quand j’étais enfant, je n’allais qu’à l’école et le reste du temps je jouais toute seule ou m’ennuyais. Je n’ai peut-être pas développé des aptitudes et des compétences où j’aurais pu exceller mais j’ai appris à développer l’imagination.

Et puis ne rien faire apprend à un enfant  la patience et la frustration qui font aussi partie de la vie.

Si j’évoque ce sujet, c’est pour partager cette idée que le monde a bien changé. Qu’il y a une forme d’encouragement à faire de son mieux, à faire de son temps quelque chose de rentable.

Je ne dis pas que c’est mal surtout quand l’enfant prend plaisir à ses nouveaux loisirs.  Je veux juste en venir au constat qu’être une bonne mère n’est pas simple.

Parce que derrière cette expression connue, il y a beaucoup d’implications. Une bonne mère,  c’est être :

  • celle qui s’occupe bien de ses marmots, celle qui leur cuisine de bons petits plats faits-maison. Si c’est bio, c’est encore mieux. Ainsi elle veille à leur santé et aussi à l’environnement. Exit les plats surgelés, les conserves, les pâtes et frites à répétition. Le frais et le DoItYourself sont fortement encouragés. Ca signifie :  se construire sa propre liste de recettes,  faire des courses régulièrement pour avoir de bons produits non périmés, privilégier les produits locaux et de saison, préparer les plats soi-même et  faire la vaisselle qui va avec. C’est super de manger des aliments, des préparations dont on maîtrise la provenance et le contenu. Ca l’est un peu moins de faire à manger tous les soirs et les week-ends quand on est fatiguée ou quand on a pas d’inspiration ou tout simplement qu’on manque temps. Et bien sûr, il faut non seulement que ça soit nutritif mais aussi délicieux. Cuisiner, c’est cultiver le goût des enfants et leur faire aimer la diversité des plats.
  • c’est celle qui se préoccupe de leur santé en général : elle fait attention à ce qu’elle achète : exit les produits industrialisés trop sucrés ou salés, les bonbons aux substances chimiques douteuses. Elle contrôle son caddie : pas de chips, pas de pizzas. Fuit les produits cancérigènes, réputés toxiques. A peur des scandales alimentaires. Vérifie que les jouets ne sont pas dangereux. Incite ses enfants à avoir une activité sportive. Et aussi elle se rend régulièrement chez le pédiatre, le dentiste…Une mère qui fume n’est pas toujours bien vue.
  • c’est l’excellente éducatrice qui a des enfants sages, bien élevés qui respectent les règles qui leur ont été inculquées. Elle leur apprend les principes de la politesse, le respect et leur transmet ses propres valeurs comme l’ouverture aux autres, la liberté, l’autonomie.. .Sauf qu’un enfant n’est pas toujours contrôlable, qu’il peut être énervé, en colère et que pour une mère, c’est parfois dur de garder son calme devant une situation imprévisible. La parentalité positive, c’est super. Ses principes m’inspirent et j’essaie autant que possible de les appliquer. Mais la vérité est que c’est dur. Et que parfois c’est compliqué à faire appliquer. La bonne mère, c’est celle qui fixe des limites et sait se faire écouter. C’est aussi celle qui suit les devoirs des enfants et s’assure qu’ils on bien compris leurs leçons
  • c’est celle qui sait planifier à l’avance, qui prévoit. Par exemple, elle anticipe les achats de vêtements des bambins en fonction de leurs tailles, des saisons. Elle n’est jamais prise de court. Ca c’est de la théorie : qui ne s’est jamais rendu compte en habillant son fils ou sa fille de son pantalon habituel le matin qu’en fait, il est trop petit/tâché/abimé ?
  • celle qui entretient sa maison : qui a un intérieur propre et rangé. C’est chronophage parce que des enfants qui rangent leur bazar leurs affaires de manière automatique, ce n’est pas systématique. Personnellement il faut de l’énergie pour leur répéter dire de mettre en ordre leur chambre et enlever leurs jouets envahissants du salon. Sans compter le linge à nettoyer, faire sécher, plier et ranger qui s’accumule tous les jours. Le repassage même  ! Rajouter à cela, la poubelle à vider (c’est souvent le rôle de l’homme pour les mamans en couple, pour les mamans solos comme moi, c’est nous même qui le faisons). Et bien sûr balayer, passer l’aspirateur, laver les ustensiles de cuisine et les couverts…La maman qui utilise des produits naturels, qu’elle fabrique elle-même, gagne des points supplémentaires
  • celle qui a une belle décoration, qui a un côté artiste : l’entretien de la maison, c’est prenant mais en plus, si on regarde trop la télé ou les magazines sur le thème, on peut penser qu’on est pas bien si on a pas un intérieur cosy, un lieu de vie qui donne envie d’y rester. Une décoration personnalisée et agréable qui nous ressemble. Un intérieur tendance avec une pointe de notre personnalité qui s’y reflète, c’est ce qu’il faut
  • c’est aussi une bonne psychologue qui sait consoler ses enfants, qui sait comment leur donner le moral, les rassurer, leur dire quoi faire quand une relation à l’école (ou ailleurs) est source de tension/inquiétude/stress pour l’enfant
  • c’est aussi une animatrice dynamique qui a toujours des idées pour les occuper, qui ne les laisse jamais s’ennuyer mais a toujours des idées de sorties, de visites, de rencontres à proposer. Une bonne mère, c’est connu, ne laisse pas ses enfants devant la télévision. La télévision, c’est le diable ! Elle a à coeur de développer leur curiosité, de les enrichir culturellement, de leur faire découvrir de nouvelles choses
  • c’est celle qui protège ses enfants. Elle leur évite les mauvaises rencontres, les accidents. Elle ne les perd jamais quand elle sort à l’extérieur. Elle a toujours un oeil sur eux. Ce n’est pas le genre de personne qui égare ses enfants dans un centre commercial ou qui les perd à Disneyland…Elle ne pianote pas sur son téléphone portable en permanence quand elle est au parc avec ses gamins mais les surveille ou joue avec eux.
  • c’est aussi être un bon coach, c’est celle qui les encourage, qui les motive, qui leur donne confiance en eux pour qu’ils expriment le meilleur d’eux-mêmes

Mais une mère, c’est aussi une femme et quand on regarde toutes ces stars, toutes ces mannequins, ces fit girls sur youtube qui retrouvent une silhouette de rêve après une ou plusieurs grossesses, on a envie de faire pareil.

Car si elles peuvent, pourquoi pas nous ? Et puis parfois ce sont nos propres enfants ou notre amoureux qui nous rappellent de prendre soin de notre apparence. Alors il est bon d’être une jolie mère. Une femme charmante qui prend soin d’elle.

Elle va veiller à entretenir sa silhouette pour plaire et se plaire. C’est aussi très bien de penser à sa féminité. Je fais partie de celles qui pensent que c’est important mais cela demande du temps. Les femmes qui ont un beau corps  l’entretiennent à coup de séances régulières de sport, de crèmes,  de repas adaptés. Et le visage demande aussi des soins et du maquillage. Une jolie maman a un physique attrayant, est plutôt souriante (on l’imagine sans cernes) et s’habille en se mettant en valeur. Une jolie maman ne porte pas de jogging et de baskets à longueur de journées. Et le jean n’est pas le seul élément de sa garde-robe. Une maman qui s’habille avec style, c’est le top. Il faut juste avoir du temps et un budget pour le cultiver. Ca fait beaucoup mine de rien, non ?

Et de nos jours, de plus en plus de mères travaillent. Et dans une société qui valorise le rendement, la performance : l’efficacité, le professionnalisme, le sérieux et l’investissement sont nécessaires pour occuper un poste de manière durable.

Cela demande une grande concentration dans l’entreprise et aussi du temps pour assurer sa charge de travail. Une bonne mère combine ces 3 casquettes difficiles à concilier de maman, femme et salariée/entrepreneuse/indépendante.

C’est vraiment énorme quand on y pense avec recul.

Quelle maman ne s’est jamais sentie débordée par toutes ses tâches ? Et qui ne s’est pas retrouvée à choisir entre être une bonne mère et poser une journée enfant malade ou être une bonne collaboratrice/employée  et donner du doliprane vite fait bien fait le matin pour que la fièvre du petit ou de la petite baisse et qu’il ou elle puisse aller à l’école/la crèche…C’est difficile de se sentir déchirée entre 2 choix antagonistes.

Parce que la vérité, c’est que la bonne mère, c’est une utopie, un but innatteignable. La bonne mère, qui fait tout ce qui est cité ci-dessus, n’existe pas. La vraie bonne mère, c’est celle qui fait de son mieux et qui le fait avec amour. 

Etre une mère épanouie, ce n’est pas répondre à toutes les attentes que la société et notre environnement a envers nous.

Etre une mère épanouie, c’est être une femme qui se connait bien. Qui sait quelles sont ses limites, ses points forts et ses défauts.

Celle qui sait dire stop pour éviter un bunr-out. Celle qui sait dire non pour ne pas s’épuiser ou parce qu’elle a ses propres priorités. Celle qui sait déléguer aux autres

Et l’ingrédient qui fait d’une femme, une mère épanouie, c’est la confiance en soi.

Une maman confiante croit en ses capacités et fait du mieux qu’elle peut.

Une maman confiante s’aime et donne de l’amour inconditionnel à ses enfants. Et en s’aimant et s’estimant elle-même, elle leur transmet son exemple.

Un maman confiante sait se fixer des objectifs atteignables, réalistes  vis-à-vis d’elle-même et de ses enfants.

Une maman confiante accepte de se tromper, de faire des erreurs et en retire des leçons car être maman, c’est apprendre à le devenir toute sa vie.

Une maman confiance est aussi et surtout bienveillante envers elle-même. Elle sait se féliciter mais aussi s’encourager et se démotiver en cas de moral défaillant.

Et l’un des outils qui aide à avoir une confiance en soi grandissante, c’est le coaching en développement personnel qui consiste à s’accorder de la valeur et se donner des buts pour les réaliser progressivement.

Dites-moi dans les commentaires si vous pensez être une bonne mère et si vous vous intéressez au développement personnel ? Pour ma part, c’est une passion car j’aime progresser et me remettre en question pour rebondir.

 

 

 

About the author

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !