Parent solo : comment ne pas déprimer pendant les fêtes de Noël ?

christmas-kids-1073567_960_720

Si comme moi, tu n’a pas la garde de tes enfants pendant les fêtes de Noël ce qui revient à dire que tu seras seule sans eux entre le 24 et 25, cet article est pour toi.

Noël représente pour beaucoup d’entre nous la fête de famille annuelle. C’est le moment de l’année où nous nous retrouvons avec nos proches pour partager des rituels immuables : la messe pour les catholiques, le traditionnel repas avec, selon les goûts : la dinde, le chapon, les huitres, les échanges de présents, l’ouverture des cadeaux au pied du sapin. Noël, c’est la fête par excellence des enfants, la période de l’année qu’ils attendent impatiemment. Noël, c’est leur excitation à découvrir les cadeaux, leur curiosité à rencontrer le père Noël.
Ce jour-là les gens qui s’aiment se retrouvent dans la joie, la bonne humeur et mangent avec grand plaisir des mets de qualité.

Comme la saint-valentin qui exclut les célibataires, Noël renvoie à sa dure solitude toute personne se retrouve seule ce jour-là.

Noël rassemble les familles unies, celles où l’amour et l’harmonie de Noël règne. Noël, c’est l’image du bonheur sur carte postale : un décor chaleureux avec un sapin, une table bien dressée avec des plats plus recherchés que le reste de l’année,  des sourires, des rires.

A Noël, tout le monde est beau, tout le monde s’aime. Tout le monde est heureux de recevoir des cadeaux parfaitement choisis. Les enfants s’émerveillent devant la tonne de jouets auxquels ils n’auront jamais le temps de jouer et qui ont coûté un bras . Les parents se regardent amoureusement et trinquent au champagne tandis que leur progéniture joue gaiement avec les derniers jouets Disney.

Sérieusement, est-ce que tous les Noëls sont parfaits ? Est-ce que ce moment est toujours un pur de moment de bonheur ? Ce qui est sûr, c’est que c’est une pure période de dépenses !  C’est dur de se retrouver seul la nuit du 24 Décembre, d’être séparé(e) de ses enfants …Mais à quoi ressemblait le dernier Noël passé avec les enfants et l’autre parent ? N’y avait-il pas déjà les prémices d’une future séparation ? De la tension ? Des non-dits ?

Non, tous les Noëls avec les parents et leurs enfants, avec la famille, ne sont pas heureux. Certains parents se font la guerre froide, les bambins le ressentent et la fête est gâchée. L’esprit de Noël, qui est amour, n’est pas toujours là. La vérité, c’est qu’il y a des Noël qui, lorsque papa et maman, ne se supportent plus , valent mieux de se dérouler sans leur double présence.

Souvent dans la tristesse, le sentiment d’abandon, nous avons tendance à idéaliser ce qui nous manque.

La vraie raison de la tristesse, c’est la séparation de ses enfants en ce jour si spécial. Et pourtant, ce n’est qu’un jour dans l’année. Un jour qui renvoie à l’échec de la famille.

Pour savoir comment ne pas déprimer à cette date, la solution est de comprendre la cause de cette déprime :

1- Si c’est le fait de se retrouver seul alors au lieu de ruminer, le mieux est de se débrouiller pour passer Noël en groupe : avec d’autres membres de sa famille, avec des amis, avec des voisins, avec d’autres parents solo…Avec internet, les moyens de se rencontrer sont facilités. Pourquoi ne pas organiser un repas convivial ? Il y a des sites, des forums pour permettre à ceux qui se sentent seuls de partager le repas de Noël à plusieurs.

2-Si c’est le fait d’être sans les enfants, leur dire que nous pensons à eux ce jour-là est déjà un bon moyen d’atténuer la tristesse. A défaut d’une présence physique, ils sauront que nous penserons à eux ce jour-là et rien que ça, c’est important. Ce qui compte c’est qu’ils se sentent aimés, qu’ils comprennent la situation de séparation. Encore une fois, relativisons, Noël, ça ne dure pas longtemps et nous retrouverons les enfants pour avoir l’occasion de le fêter ensemble. Et il y a des enfants, comme le mien, qui apprécient d’avoir 2 sapins de Noël à 2 endroits différents car avec les publicités à outrance dans les dessins animés, ils sont un brin matérialistes. Et c’est vrai que je leur apprends à bien voir le côté des choses : « Ok Maman ne sera pas là mais je penserai à vous et vous avez la chance d’avoir 2 fois plus que cadeaux que la moyenne ». Bien sûr , un cadeau ne remplace pas une maman (ça reste à vérifier avec certains enfants surtout quand l’adolescence pointe son nez).

Etre seul(e) le 24 Décembre, pour un parent solo exténué, c’est l’occasion de se reposer. Et pour un parent, qui culpabilise d’être sans ses marmots, un bon moyen de l’être moins, c’est de préparer quelque chose pour les enfants en prévision de leur retour : la bûche de noël, un dessin à offrir, un joli texte…faire un geste d’amour pour dire à ses enfants à leur retour : « je n’étais pas avec toi le 24 mais j’ai pensé à toi, pendant ton absence, j’en ai profité pour faire quelque chose pour toi ».

Noël, c’est juste une courte période de l’année. (Et aussi la fête pour tous les commerçants qui s’enrichissent) . Nous avons plus de 300 autres  jours pour démontrer à nos enfants que nous les aimons.

Et vous, comment vous sentez-vous à l’approche de Noël ? Comment se sentent les enfants ? Le plus important est de les aider à être bien pendant les fêtes.

Rejoins-moi sur ma page facebook de parent solo pour suivre d’autres publications, citations, articles, textes destinés aux parents solo.

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

A propos de l'auteur

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

4 comments

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !