Parent solo : les 10 choses que je n’aime pas

femme-solo-2016

La fois précédente, j’avais listé ce que j’aime dans ma vie (c’est par ici) et là je fais l’inverse car soyons honnêtes, maman solo, ce n’est pas tous les jours la vie en rose. Etre maman solo, c’est osciller entre les hauts et les bas, l’intensité du lien avec les enfants , le bonheur qui en découle et le poids sur une seule épaule des responsabilités de parent.

D’où cette liste de points négatifs qui me vient à l’esprit :

1- Je n’aime pas les situations où j’ai un problème qui me rappelle qu’un homme à la maison me serait d’une grande utilité. Je me sens démunie et frustrée quand j’ai quelque chose à réparer, bricoler, un meuble à monter seule (surtout quand la notice indique qu’il faut 2 personnes pour le monter)… même parfois quand je galère à ouvrir une boite de confiture. C’est vrai que quand on ne sait pas faire quelque chose, c’est l’occasion d’apprendre à le faire seule et des vidéos d’explication dans tous les domaines (« comment ouvrir une boîte de conserve ? », « comment poser un joint ? », « comment changer une ampoule ?  » etc etc ) fleurissent sur le net pour nous apprendre à tout faire toute seule. Je m’en sers de temps en temps d’ailleurs mais ça n’efface pas le moment de solitude que je peux avoir pour un résoudre un problème « typiquement masculin ». La mécanique, le bricolage ne sont pas mes points forts et je dis chapeau aux femmes qui assurent dans ces domaines  🙂

2- Dans la même veine que le point précédent, je n’aime pas les moments où on me rappelle qu’étant parent seule, je ne peux pas m’occuper de mes deux loulous. Je ne fais pas référence à des réflexions mais à des situations où seule je ne peux rien faire. C’était le cas où la dernière fois, j’étais avec mes 2 petits à une fête foraine. Ils mourraient d’envie de monter sur les autos tamponneuses. Malheureusement ce n’était pas possible car il fallait un adulte accompagnant par enfant et j’étais seule. Dans le même style, je me renseigne sur une école de cirque dans ma ville. Celle qui me la présente avec beaucoup d’enthousiasme me décrit la super « formule famille » où le week-end toute la famille a le droit de venir à l’école pour jouer et s’entraîner gratuitement, la seule condition étant que chaque enfant doit être accompagné d’un parent (sous-entendu pas d’ami(e) ni de proche). Dans mon cas, ce n’est juste pas possible. Ce qui m’a attristée, ce n’est pas tant le fait que je sois maman solo mais que du fait de ce statut , mes enfants sont privés d’une opportunité de découvrir une nouvelle activité.

3- Je n’aime pas les personnes qui me font perdre du temps, qui me dérangent. Il s’agit des personnes qui ne sont pas proches de moi et qui me sollicitent pour tout et n’importe quoi. Liste non exhaustive : les témoins de Jéhovah qui sonnent à 8h du matin le week-end alors que je suis en pyjama. Ces personnes ont-elles un minimum d’empathie et de bon sens ? Comment peuvent-elles espérer être bien accueillies en se présentant dans ces conditions ? Je pense aussi aux coups de fils des vendeurs de fenêtres, d’abonnement téléphonique, d’assurance-vie, de produits financiers etc etc Surtout qu’ils ont le chic pour appeler au mauvais moment : par exemple pendant le bain des enfants (!!!)

4- Je n’aime pas ceux qui ne comprennent pas pourquoi je suis fatiguée. Je n’aime pas me plaindre mais parfois il m’arrive de clairement dire que je ne suis pas en forme, que j’ai besoin de repos et parfois je me heurte à l’incompréhension de mon interlocuteur ou interlocutrice. A titre d’exemple, de retour de « vacances » à plein temps avec les enfants, je suis revenue au travail et à la personne qui m’a demandé si j’avais la pêche, j’ai eu le malheur de dire non. Je me suis heurtée à son incrédulité. Pour elle, vacances rime avec repos. Elle ne comprenait pas ma fatigue et j’avoue que je n’avais pas envie de le lui raconter les « maman, mamans  » criés à tout bout de champ toutes les 3 min (parfois en simultané) que je ne supporte pas toujours bien, les repas et goûter à préparer, les nuits réveillée pour changer des draps mouillés, l’impression d’avoir des enfants qui ne comprennent pas que j’ai parfois besoin de souffler . Elle sait que j’étais seule avec les 2 petits à plein temps mais pour elle ça n’est pas une cause de fatigue. Je renonce à expliquer car c’est ma vie privée et puis personne n’est à notre place pour vraiment comprendre. Le piège dans ces conversations, c’est de culpabiliser de ne pas être comme on devrait être. Voire de se demander si on est pas paresseuse. Heureusement ça fait longtemps que je me préoccupe plus de ce que je devrais être ou faire

5- Je n’aime pas les parents, les amis, les gens de la famille  qui disent : »ils ont l’air normaux tes enfants », « ils vont bien tes enfants »..Au début de mon célibat, j’avoue que j’appréciais ce genre de remarque jusqu’à ce que je ne l’interprète plus comme un compliment et la preuve que je m’en occupe bien mais comme l’expression des préjugés de beaucoup de monde sur les enfants séparés. Car oui la vérité, c’est que beaucoup de gens pensent que des enfants de parents séparés seront différentes des autres, seront moins épanouis, auront plus de problèmes…je ne nie pas qu’une séparation, c’est difficile pour les enfants mais ce genre de remarque manque vraiment de tact

6-Je n’aime pas devoir planifier toutes mes sorties. Fini la spontanéité des activités improvisées ! Je ne peux pas aller au cinéma, au théâtre, aller danser, faire quel que loisir que ce soit sans prévoir une solution de garde pour les enfants. Quand on m’invite à l’extérieur, je dois avant tout vérifier que la baby-sitter est disponible ce jour-là. Et pour partir en week-end avec des amis ou en couple, pour l’instant, je n’ai malheureusement pas de solution.

7-Je n’aime pas ne pas pouvoir rester longtemps à papoter au téléphone. D’un côté, il y a la contrainte temps qui fait qu’il m’est difficile de répondre à un appel le soir et de l’autre, c’est systématique, à peine je colle l’appareil à mon oreille, les loulous se précipitent vers moi et me demandent : « c’est qui maman ? » La question se répète avec leur insistante curiosité de savoir et souvent ils veulent participer à la conversation . Bref difficile d’avoir de l’intimité

8- C’est génial le sentiment de liberté que procure la possibilité de prendre des décisions seule au quotidien concernant les bambins, choisir les menus, décider de l’emploi du temps , les achats pour eux… L’envers de la situation, c’est qu’il n’y a pas d’autre adulte avec qui pouvoir échanger des conseils sur l’éducation, demander conseil, partager une anecdote, faire part d’une crainte, d’une inquiétude au moment où on en a besoin

9-Je n’aime pas les personnes qui sont systématiquement en retard à leurs rendez-vous. Quand ça arrive accidentellement, c’est compréhensible mais quand c’est habituel, c’est un manque de respect. C’est un comportement que j’apprécie peu car si je me suis rendue disponible pour une personne et que j’ai pris une baby-sitter payée à l’heure, je suis frustrée de perdre le temps d’attente

10- Je n’aime pas me plaindre. Si si c’est vrai ! Je n’aime pas râler, je préfère penser aux choses positives et avoir de la gratitude pour celles-ci. Par exemple, j’ai de la gratitude pour la bonne santé que les enfants et moi avons. Ce n’est pas rien d’être en bonne santé. C’est une chance que tout le monde n’a pas. Et avec la santé, on peut progresser.

Si j’ai rédigé cet article, ce n’est pas pour me plaindre gratuitement, c’est pour partager avec les autres parents solo mes ressentis, échanger dessus, se sentir moins seule, savoir si je suis la seule à avoir les pensées ci-dessus.

Alors n’hésitez pas à commenter l’article et à  vous abonner au blog pour recevoir tous les nouveaux articles 🙂.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

A propos de l'auteur

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

17 comments

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !