• Home  / 
  • Courrier des lecteurs
  •  /  [Courrier des lecteurs] Faire face au départ violent et inattendu de son conjoint et de son enfant

[Courrier des lecteurs] Faire face au départ violent et inattendu de son conjoint et de son enfant

elle-lui

C’est la 2è réponse par Anthony, conseiller conjugal et familial et moi-même Alexandra, dans cette rubrique destinée à répondre aux courriers des lecteurs à un sujet très épineux voire douloureux pour une femme.
Celui de vivre la fin brutale d’une relation amoureuse, une fin très violente car inattendue.
KARINE* A DEMANDE CONSEIL POUR GERER CETTE SITUATION TRES DURE POUR ELLE ET SON FILS
Bonjour Alexandra et Anthony,
Je me présente, je suis Karine, j’ai 26 ans, je suis maman d’ un petit Paul qui fêtera ses 3 ans à la fin juillet . Je vous écris afin d’ avoir de petits conseils . Je vous explique mon histoire . Après 5 ans et demi de vie commune avec le papa de mon fils, ma vie a basculé . Un midi, le 12 février, pour être exacte, j’ ai reçu un SMS de mon ancien conjoint sur mon lieu de travail me disant que notre histoire était terminée, que je serais plus heureuse sans lui, que nous ne sommes plus sur la même longueur d ondes …
Ça a été un choc pour moi car il n’ y a pas eu de signes avant-coureurs qui montraient que notre couple était en péril et puis la manière de l’annoncer me reste toujours très difficile à digérer . Un mois après, j’ apprenais par une action de mon fils (déballer le sac de travail de son père ) par un ticket de caisse d’une parfumerie qu’il y avait quelqu un dans sa vie . Après ce mois de cohabitation très pénible pour mon fils et moi, j’ ai dû me mettre en arrêt de travail car je suis sûre d avoir été trompée mais il ne l’ avoue pas . Aujourd’hui, il vit avec cette nouvelle personne qui a 39 ans, est divorcée avec deux enfants . Une de 14 ans et un de 10 ans . Mon fils partagera la chambre du garçon . Et j’ ai beaucoup de mal à me faire à cette nouvelle famille qu’ il va devoir découvrir accepter et être à son tour accepté … Même 4 mois après, je sens que j’ai du mal à me reconstruire . J’aimerais quelques conseils pour aller de l’ avant et échanger avec des personnes étant dans la même situation .
Merci d avance pour votre réponse .
Cordialement .
Karine

LA REPONSE PARTAGEE D’ALEXANDRA ET ANTHONY, conseiller conjugal et familial (voir son interview pour mieux le connaître  ici)

Bonjour Karine,

Commençons d’abord par faire le tri entre les choses sur lesquelles vous avez prise ou pas.

Votre ex-conjoint vous trompait, vous a quittée et vit aujourd’hui avec cette femme. De plus, il s’est montré malhonnête et bien peu courageux dans cette histoire.

Ces quatre éléments sont actés et vous ne pouvez aujourd’hui rien y changer. Mais bien entendu, « actés » ne veut pas dire « digérés ». Et la façon dont ils sont survenus dans votre vie (à distance pour l’annonce de la séparation, indirectement pour la découverte de la liaison…) justifie l’état de choc dans lequel vous êtes encore 4 mois après.

Le problème, c’est que ces éléments hors de votre portée sont les plus violents, désagréables et douloureux. Vous dites avoir « du mal à vous reconstruire », mais comment voulez-vous y parvenir dans ces conditions ?

Sur quoi pouvez-vous donc agir concrètement ? Trois choses essentielles pour l’instant.

1. Clarifier noir sur blanc et par écrit les conditions de garde de Paul (vous ne précisez pas à quelle fréquence il ira chez son père), même si elles doivent changer par la suite. Vous ne précisez pas non plus votre situation maritale, mais sachez que pour l’enfant, cela ne change rien : reconnu par ses deux parents, il sera traité comme un enfant né dans le mariage.

Ce qui veut dire qu’une convention écrite doit préciser son lieu de résidence, son mode de garde, le montant de la pension alimentaire, etc. Dans votre cas et surtout vu l’attitude de votre ex-conjoint, le mieux est de saisir tout de suite le JAF (Juge aux Affaires Familiales) du TGI (Tribunal de Grande Instance) de votre domicile.

http://droit-finances.commentcamarche.net/download/telecharger-11-formulaire-pour-saisir-le-juge-aux-affaires-familiales-jaf

2. Vous avez besoin d’être écoutée, accompagnée et soutenue. Pour mieux comprendre, « digérer » et parvenir à prendre du recul. Interrompre le tourbillon émotionnel et entamer votre guérison.

Le JAF conseillera une médiation familiale s’il constate que la situation est trop conflictuelle, mais prenez sans attendre votre propre bien-être psychologique en charge. Déposer vos fardeaux auprès d’un professionnel neutre et formé pour cela. Une ou deux séances vous aideront déjà à y voir beaucoup plus clair concernant votre champ d’action et les différentes décisions à prendre.

3. Soyez sincère avec Paul. Il est très jeune et capte comme une éponge toutes les émotions qui circulent, sans compter les siennes qui s’y mélangent. Votre rôle est donc de l’aider à mettre des mots dessus. Mais des mots vrais. Vous avez le droit d’être triste, en colère ou d’avoir peur. Lui aussi. La sincérité, même désagréable à dire ou à entendre, sera le meilleur remède pour tous les deux.

Deux règles d’or dans votre communication avec lui :
le rassurer sur le fait qu’il n’y est pour rien si papa et maman sont séparés, que si son père et vous ne vous aimez plus, lui, vous l’aimerez toujours.
– ne JAMAIS BLAMER SON PERE DEVANT LUI car, symboliquement, c’est une moitié de Paul que vous attaqueriez en même temps.

Enfin, concernant la famille à laquelle Paul devra s’adapter, voilà d’autres dossiers délicats qui gagneront à être abordés avec une aide et un regard extérieur : les enfants de cette femme n’ont rien demandé non plus, la différence d’âge avec le garçon est importante et il va devoir partager son espace, rien ne dit que leur vie commune sera définitive, etc.

Vous avez bien fait de nous écrire. Cela vous a certainement soulagée et aidée à y voir un peu plus clair. Vous avez repris les rennes toute seule après avoir beaucoup subi. Continuez sur cette voie en vous respectant et prenant soin de vous.

La situation pour Karine* et Paul* (prénoms modifiés pour préserver l’anonymat) depuis cette réponse commune ne s’est malheureusement pas améliorée. En effet, le papa de Paul qui habite à 700 km de Karine a « embarqué » Paul chez lui et sa nouvelle copine et Karine est impuissante et déprimée.
Notre conseil face à horrible situation est que Karine exige de parler à Paul  (article 371-1 du Code civil sur l’autorité parentale), et le rassurer simplement sur le fait qu’elle l’aime et qu’ils se reverront quand elle et son papa se seront mis d’accord.
Courage Karine et tiens-nous informée et surtout n’oublie pas de continuer à chercher du soutien,  c’est vital  !
Si vous voulez réagir, faire part de votre expérience, donner des conseils à Karine ou la soutenir, écrivez dans les commentaires 🙂
Ce que vit Karine, c’est un vrai traumatisme violent doublé de la culpabilité d’avoir fait confiance à son ex qui lui a en quelque sorte enlevé son fils. Courage Karine !!!!

Enregistrer

About the author

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !