Interview de Pascale, maman solo de triplés

woman-467708_960_720Sur ma page facebook dédiée aux parents solo (mais les non solo sont aussi les bienvenus 😉 bien sûr), j’avais remarqué les commentaires souvent justes et positifs de Pascale. Je me disais souvent en lisant ce qu’elle écrit : « je suis tout à fait d’accord avec sa manière de voir les choses » ou « elle fait toujours des commentaires très intéressants ». Car au cas où tu t’en doutes, je lis tous les commentaires de la page, ça me permet de mieux te connaître et puis j’adore lire les réactions et commentaires  (et y répondre)).

Bref, une fois, je surprends un échange entre Pascale et une de ses amies sur la page facebook . Cette amie écrit à Pascale quelque chose comme : « tu as du mérite avec tes triplés ».  Ma curiosité est attisée. Je me dis : « Mais comment est-ce possible d’être aussi positive en étant maman solo avec des triplés ? ». Déjà que s’occuper à 2 parents en couple de jumeaux, c’est très dur alors seule avec des triplés, comment est-ce gérable ? « Comment elle fait » ? Et elle y répond dans cette interview que j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à retranscrire ici.

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour je m’appelle Pascale . J’ai 44ans et je vis dans le sud de la France . J’ai 3 enfants , 3 garçons de 14 ans,  ce sont des triplés ! Je suis auxiliaire de puériculture en crèche depuis 20 ans. Et j’adore mon métier ! J’ai toujours été entourée d’enfants, ma maman faisait beaucoup la nounou ! Après des études chaotiques, mon chemin de vie m’a posé là où je me suis épanouie. Je n’ai pas eu d’autres enfants et le fait de m’occuper de ceux des autres m’a beaucoup aidé au moment où j’ai compris que je n’en aurais plus à moi ! J’élève seule mes garçons car le papa a préféré se retirer de notre existence. Il ne les voie pas et n’a plus de droit de garde.

J’avoue qu’il y a des comportements d’abandon que je ne comprendrais jamais mais je vais m’abstenir de juger…ça n’apporte rien…donc  depuis combien de temps es-tu maman solo ?

Je vis seule depuis 2004. Je n’ai pas déménagé, j’aimais mon appartement que j’ai réaménagé …Trouver un logement suffisamment grand était très compliqué . Nous étions dans notre cocon avec mes loulous , avec un super voisinage,  je ne demandais pas mieux.

Quelle est la cause de la séparation  ?

Je ne crois pas que ce soit uniquement l’arrivée des garçons qui a provoqué notre séparation . Après coup, je vois bien que je me suis voilée la face et en fait, je n’étais plus heureuse avec lui depuis bien longtemps . Mais j’avais le sentiment que j’avais une mission : celle de lui offrir la chance d’être père alors qu’il était stérile. Une fiv avec donneur n’est pas un acte anodin . Alors l’arrivée de triplés en plus a du lui faire peur et il a préféré nous laisser les enfants et moi . La vie de famille était devenue un enfer. Lui dans la restauration avec des horaires décalés… moi et les bébés à gérer seule.C’était devenue une évidence. Je n’avais pas prévu qu’il ne voudrait plus les voir. Après un 1er jugement alors qu’il avait déjà menacé de ne plus les prendre, le juge lui a laissé une chance pensant que c’était de la colère …mais en un an : ses absences répétées , la pension non payée et une urgence médicale sur un des garçons m’ont fait réaliser que je ne pourrai plus compter sur lui, c’était silence radio . Le résultat du2ème jugement était une évidence hélas …

Je ne doute pas que cette période de ta vie a dû être difficile à vivre…

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu es parent solo  ?

Je ne me suis pas dit « je suis maman solo »,  je me suis surtout dit « avance » car j’étais dans la survie . Financièrement parlant et aussi psychologiquement . Pas le temps de penser, il fallait juste gérer …ce que je faisais déjà ! J’ai repris le travail aux 3 ans des garçons et même si c’était de l’organisation, j’ai eu de la chance avec mes employeurs qui m’ont bien arrangé . Temps partiel horaires aménagés . Et l’école des garçons  a été super, les maîtresses et atsems ont toujours été à l’écoute et m’ont apporté un sacré soutien. C’est là, dans ces moments difficiles qu’on sait sur quelles personnes on peut compter .La distance s’installe naturellement avec les autres mais c’est la vie et pas de regrets,  jamais !

Que fais-tu quand tu n’as pas le moral pour te rebooster  ?

Pour moi, le plus dur est passé, cela fait plus de 10 ans maintenant et je dois bien avouer que je ne me rappelle pas ce que je faisais  pour me remonter le moral  !! La présence de ma famille a été extrêmement utile et des voisines souvent là pour m’aider  ! J’ai pris les choses les unes derrières les autres,  mes enfants étaient mon leitmotiv ! Je suis quelqu’un de positif, je vois le verre à moitié plein . J’aime la vie malgré les difficultés il y a toujours pire ailleurs ! Aujourd’hui,  je commence à prendre du temps pour moi j’ai besoin d’être auprès de mes amies, leur rendre service, aller au ciné …c’est très simple mais je souris à la vie ! Quant au fait de rencontrer quelqu’un et bien c’est un sujet sur lequel j’ai du mal à parler car je ne sais pas en fait. Ressentir le besoin d’être aimer oui mais après tout ce temps, je ne me vois pas revivre avec un homme. Je me suis tellement fermée à la rencontre que pour moi je pensais que c’était impossible ! Et depuis je me dis pourquoi pas , je crois que je suis en phase d’ouvrir de nouveau la porte !!!

Que dirais-tu à un parent solo qui voudrait se séparer mais qui a peur de le faire ?

Chaque personne vit les choses différemment . On se pose des tas de questions, il faut être en paix avec soi même et si l’idée de  la séparation est présente, il ne reste que le temps de passer le cap . Rien ne s’arrête après une rupture bien au contraire et pour beaucoup cela peut s’avérer salvateur pour soi pour l’autre et pour les enfants.

Comment tes enfants se portent depuis la rupture  ?

Ils l’ont subie de plein fouet …moi je l’apparente à un abandon . Je sais qu’ils ont encore des souvenirs juste avant le départ de leur père, ils en parlent peu …L’un des 3 veut changer de nom, pour lui ce n’est pas son père …Ils connaissant leur histoire, la fiv, le donneur…On arrive tout doucement à l’adolescence et je pense que de plus en plus de questions vont se poser. Ce sont des garçons gentils ,serviables,travailleurs. J’ai réussi à équilibrer notre famille mais je ne me fais pas d’illusions, il y aura des moments pas faciles .

Quelle  est ta vision de l’amour et de la vie de couple après la séparation ?

On y vient …Hélas elle est assez négative mais je crois qu’on peut vivre une vie de couple autrement, moins conventionnelle.En tout cas c’est ce que je voudrais . J’aspire a du respect , vraiment . Je n’ai eu qu’une relation depuis que je suis seule et je voulais juste qu’il s’occupe de moi mais ça n’a pas marché .

As-tu un message à partager avec les autres parents solos  ? Avec les papas solos ? Avec les mamans solos  ?

C’est super de pouvoir échanger avec d’autres parents solos, c’est quelque chose que je n’avais jamais fait. Je crois que je suis plutôt en attente d’autres témoignages en particulier de papas qu’on entend peu . Ce que je peux dire en tout cas, être parent solo n’est pas une fin en soi au contraire …on parle beaucoup de séparation et donc des enfants et enfin on parle du parent alors merci Alexandra 😉

Peux-tu nous donner des conseils en organisation ?

Aujourd’hui, on a la chance de faire ses courses sur internet ce qui m’aurait beaucoup aidée il y a juste 10ans de ça  !! Tout est plus facile . Mon organisation était mon équilibre. J’avais le boulot, les courses, le ménage . Je n’avais pas le droit de me laisser déborder, c’est juste une rigueur …Après et bien si le ménage n’est pas fait et bien , c’est pas grave passer du temps avec mes enfants est bien plus important .

Veux-tu rajouter quelque chose à cette interview ?

L’essentiel est de vivre et d’être heureux . Je me remets à vivre pour moi seulement maintenant mais je ne  veux surtout pas avoir de regrets. J’ai fait tout ça pour mes enfants et maintenant, c’est mon tour, je fais les choses en pensant aussi à moi …vous savez, le dernier carré de chocolat qu’on laisse à son enfant d’habitude ? Et bien c’est moi qui le mange !!

Encore MERCI à toi Pascale de partager ton expérience qui inspire le respect tout simplement. Quand je te lis, j’ai envie de dire: « elle ne savait pas que c’était impossible alors elle l’a fait ».  Et j’ai une fois de plus envie que cette interview, comme toutes les autre,s donne du courage à toi qui la lit et a besoin de te sentir épaulée.

Pascale a les bons ingrédients pour rebondir dans la vie : elle a su se faire aider par sa famille, ses voisines, l’école de ses enfants…elle est très organisée. Et elle se focalise sur la recherche de solution et non sur ses problèmes. C’est la recette de ceux qui progressent.

N’hésitez pas à dire ce que vous éprouvez à la lecture de cette interview , à poser des questions ou à envoyer de gentils messages à Pascale dans les commentaires. C’est gratuit et ça fait un bien fou à tout le monde  la gentillesse 🙂

Si toi aussi que tu sois maman ou papa solo, tu as envie de partager ton expérience, tes conseils, ta vision de la vie et de l’amour, contactes-moi pour une interview sur lanouvellemamansoso(@)gmail.com sans les parenthèses.

 [blog_subscription_form]

Enregistrer

About the author

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

5 comments

Leave a comment: