Les parents solos, c’est le monde moderne

child-1260421_960_720

Ce n’est pas moi qui l’ai dit. Pour ceux qui ne le savent pas, « le monde moderne« , c’est le titre d’une chanson de Calogero que je ne connaissais avant que Rebecca sur ma page facebook me demande ce que je pense de ses paroles.

Je ne suis pas spécialement fan de cet artiste même si j’apprécie beaucoup ses chansons les plus connues. Le fait qu’il écrive une chanson sur les familles séparées a attiré ma curiosité et c’est bien le signe que l’artiste a intégré dans son répertoire cette réalité, pas toujours bien visible mais de plus en plus courante des familles monoparentales et recomposées.

Si tu ne la connais pas, je t’invite à écouter la chanson et découvrir ses paroles affichées sur le clip en cliquant sur ce lien ici

J’avais envie de commenter cette chanson parce que sur ma page facebook où j’ai posté ce titre, j’ai lu quelques commentaires dessus et j’ai bien réalisé qu’elle déclenche des réactions vives. Qu’elle émeut ou qu’elle blesse, elle ne laisse pas indifférent. Le monde moderne

Entre noël et jour de l’an
Sur les quais des gares des enfants
Qui passent de papa à maman
Le cartable et la brosse à dents
Les histoires du soir ont changé
Plus de princesse à libérer
J’ai deux papas et deux mamans
Mais je suis toujours un enfant C’est le monde moderne
Mais les gens sont les mêmes
Ya des joies des peines
Ya des cœurs qui saignent
La chansons c’est la même
Ya des gens qui s’aiment
Dans le monde moderne C’est le monde moderne
Et moi je suis le même
J’ai des joies des peines
J’ai mon cœur qui saigne
Mais pour moi c’est idem
Tu es partie quand même
Dans le monde moderne

Sur les plages bondées en été
Les familles sont recomposées
Il y a la femme qu’on a aimé

Et celui qui nous l’a volée
On n’aurait pas imaginé
Pouvoir un jour lui pardonner
Mais on compose avec son temps
Quand on voit la joie des enfants C’est le monde moderne
Mais les gens sont les mêmes
Ya des joies des peines
Ya des gueules qui saignent
La chansons c’est la même
Ya des gens qui s’aiment
Dans le monde moderne C’est le monde moderne
Et moi je suis le même
J’ai des joies des peines
Y’a mon cœur qui saigne
Mais pour moi c’est pareil
Je t’ai aimé quand même
Dans le monde moderne

C’est le monde moderne
Et moi je suis le même
J’ai des joies des peines
Y’a mon cœur qui saigne
Mais pour moi c’est pareil
je t’ai aimé quand même
Dans le monde moderne

Personnellement, cette chanson m’a émue car ce que j’en ressens, au delà du sujet de la famille recomposée, c’est le message d’un être humain qui a aimé et qui aujourd’hui en souffre. « Son coeur saigne ».
Concernant le titre de la chanson, je trouve qu’il est ambigu et c’est pour ça à mon avis qu’il déclenche la colère de certains. En effet, qu’est-ce que sous-entend le titre  « le monde moderne  » ?
1- C’est être moderne d’être dans une famille recomposée ? Un interprétation qui forcément va mettre à dos les familles nucléaires (avec une papa et une maman sous le même toit) qui peuvent le percevoir comme une critique de son statut traditionnel et classique
2-Dans le monde d’aujourd’hui cad le monde moderne, il y a des familles qui vivent autrement que dans le schéma habituel façon famille Ricoré. Il cite dans la chanson l’exemple des enfants qui prennent le train, échangés entre le papa et le maman
Je pense que la réponse à la question est bien la 2 même si le doute n’est pas complètement levé.
J’aime bien les paroles car la chanson reflète ce qui existe de nos jours :
« Entre noël et jour de l’an
Sur les quais des gares des enfants « 
Ici clairement le texte évoque les gardes alternées, à Noël, fête douloureuse pour ceux qui la passent sans leurs enfants…
« Qui passent de papa à maman
Le cartable et la brosse à dents »
Il n’y a pas de jugement ici mais c’est vrai qu’il y a la notion d’échange des enfants, je n’ai pas trouvé d’autre mot qu’échange et c’est un mot que je n’aime pas. On échange des produits, des services mais pas des enfants…On partage les enfants entre le papa et la maman, un scénario qu’on aurait jamais imaginé en enfantant en tant que maman…Et encore, je me dis que c’est une chance ce « partage ». N’oublions pas qu’il y a des mamans solos qui n’ont plus aucun lien avec le papa qui a disparu de la circulation…
« Les histoires du soir ont changé
Plus de princesse à libérer »
C’est clair qu’après une rupture, c’est difficile de croire de nouveau au prince charmant…surtout quand on a été bercée des contes où ils vécurent heureux et eurent pleins d’enfants…Pour ma part, je me reconnais partiellement dans ces 2 lignes car je continue à lire des histoires de princesses à ma fille. Parce que je crois que le rêve appartient à l’enfance. Et en même temps, je lui ai aussi acheté le livre « la princesse sans fortune » dont je parlerais dans un autre article si vous le souhaitez, c’est une histoire de princesse anti-princesse. Une belle histoire où la princesse n’attend pas le prince charmant mais cherche en priorité à payer ses factures…Bref je m’étale…mais tout ça pour dire que les histoires de prince charmant, je suis vaccinée contre…Je lis les histoires de Cendrillon, Blanche-Neige et consort un peu à contre-coeur pour faire plaisir à ma fille et parce qu’elle a le droit d’aimer les princesses.
« J’ai deux papas et deux mamans
Mais je suis toujours un enfant « 
Je crois que ce sont ces 2 lignes qui peuvent le plus choquer : 2 papas et 2 mamans.
Difficile de savoir si l’auteur a voulu vraiment dire 2 papas et 2 mamans ou si ce sont des raccourcis liés au besoin de la chanson pour dire plus précisément : une maman, une belle-maman, un papa et un beau papa. En tout cas, pour bien connaître certains d’entre vous, à force de vous lire, je comprends tout à fait que c’est extrêmement difficile de trouver un nouvelle équilibre quand un nouveau partenaire entre dans la vie de l’un des 2 parents. Ce nouveau partenaire doit trouver sa place sans empiéter sur les rôles des « vrais » parents, j’entends pas là les parents génétiques…Pour une maman, ce n’est jamais facile de voir son enfant passer du temps avec une nouvelle compagne qu’elle ne connait pas. Il peut y avoir la jalousie des moments partagés entre cette nouvelle venue et l’enfant et/ou l’absence de confiance sur sa bienveillance envers l’enfant, sa capacité à avoir un lien de qualité avec celui-ci. C’est évidemment pareil pour le papa qui découvre que son ex a un nouvel amoureux.
« C’est le monde moderne
Mais les gens sont les mêmes
Ya des joies des peines
Ya des cœurs qui saignent « 
Ces lignes m’ont émue car je les interprète comme le fait que :  le monde a changé, il y a des familles recomposées, les gens qui  aiment , qui éprouvent des joies et des peines.
Des gens « normaux » donc. Des gens qui ont un coeur, qui ont un coeur qui saigne. Et je trouve ça touchant car au lieu de diviser en opposant les familles nucléaires et les familles séparées ou recomposées, cette chanson rappelle qu’avant de parler de structure familiale, derrière les séparations, les ruptures, les divorces, il y a surtout et avant tout des personnes animées par l’amour. Elles ont essayé, comme tout le monde d’aimer, et ça a pas marché. C’est la différence entre famille nucléaire et séparée.
C’est le monde moderne
Et moi je suis le même
J’ai des joies des peines
J’ai mon cœur qui saigne
Mais pour moi c’est idem
Tu es partie quand même
Dans le monde moderne
C’est la femme qui est partie (comme dans beaucoup de cas de ruptures) et en découle la douleur de celui qui se sent abandonné.
Sur les plages bondées en été
Les familles sont recomposées
Il y a la femme qu’on a aimé

Et celui qui nous l’a volée
On n’aurait pas imaginé
Pouvoir un jour lui pardonner
Mais on compose avec son temps
Quand on voit la joie des enfants
Ces lignes sont très belles car il est question de la jalousie de celui qui est quitté, remplacé par un autre mais par amour pour ses enfants, parce qu’il les voit heureux, il accepte la situation. Et donc pour moi, ici on est dans l’amour véritable, celui où on souhaite le meilleur pour ceux qu’on aime dont les enfants font bien sûr partie. C’est beau car il est question d’une personne, un homme qui n’aurait « jamais pu imaginer » pardonner…Et il est arrivé à dépasser l’impensable cad accepter une situation de famille « décomposée » qu’il n’a jamais souhaitée , à pardonner cette blessure d’avoir été quitté, motivé par le bonheur des enfants. Je remarque quand même l’utilisation du « on » n’aurait jamais imaginé et pas du « je ». « J’ai des joies, j’ai des peines. Mais on n’aurait jamais imaginé »…la phrase est donc moins affirmée…Pardonner n’est pas facile…
C’est le monde moderne
Et moi je suis le même
J’ai des joies des peines
Y’a mon cœur qui saigne
Mais pour moi c’est pareil
je t’ai aimé quand même
Dans le monde moderne
Ce que je retiens de ces dernières lignes, c’est l’affirmation : « je t’ai aimé quand même ».
Je trouve ça émouvant car ça rappelle que malgré la séparation, la fin d’un mode de vie standard avec les parents vivant ensemble, il y a eu de l’amour dans la relation .
Et ça, je crois que c’est quelque chose de tellement important qu’on a oublié. Après la séparation, surtout les premiers mois,  c’est souvent rancoeur, disputes, conflits, méchanceté gratuite, pension alimentaire impayée, mauvais foi (liste non exhaustive)…Et on ne pense plus aux moments heureux qu’il y a pu y avoir (je m’inclus dans ce on), on oublie qu’il y a eu à un moment de la gentillesse, des attentions, de la vie, le désir de vie (conscient ou inconscient) , de prolongement de cet amour par une nouvelle vie, un enfant…ce désir a peut être pas duré longtemps, peut-être même juste quelques  jours,  semaines ou mois pour les mamans séparées en cours de grossesse ou même à son annonce. On oublie que dans le passé avec l’ex, il y a eu quelque chose de positif, le mouvement de la vie, le désir et l’amour. Et que de ce passé, il en reste un présent et un futur à construire avec des enfants qui sont nés de cette relation aussi éphémère qu’elle a pu duré. Il y a eu de l’amour dans le passé entre 2 être humains et il en est né de magnifiques trésors que sont nos enfants. Je crois que c’est quelque chose que je ne réalise pas souvent.
Il y a eu de l’amour dans le passé et je te souhaite à toi qui me lit beaucoup d’amour au présent et au futur.
Voilà j’ai fini l’analyse de texte qu’on m’a demandé. Je demande pas ma note lol par contre n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette chanson. Si elle vous touche, vous énerve, vous blesse, vous laisse indifférent. Si vous l’interprétez différemment de mon analyse. Si vous comprenez d’autres choses.
About the author

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

4comments

Leave a comment:


GRATUIT ​Mon guide spécial Parent Solo pour rebondir et s'épanouir personnellement - Clique ici ​et reçois tout de suite ton cadeau !

close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email