6000 mercis qui reflètent la force de vivre

mercis

Un article pour dire tout simplement MERCI ! Un mot si court pour un bonheur non mesurable. La page de la face de bouc a dépassé les 6000 « aime » et le nombre de visites su le blog ne cesse d’augmenter.  Merci infiniment à toi 🙂  Cette page est pourtant récente, elle existe depuis fin décembre 2015 et c’est vraiment une joie pour moi de constater que je ne suis pas la seule à douter, croire, espérer, rêver, éprouver des émotions qui, en fonction des jours, se colorent de rose ou de noir.

Jour après jour, après les commentaires et les mails auxquels j’essaie de répondre le plus rapidement possible, j’apprends à te connaître, toi qui lit ce blog, toi qui lit les citations qui m’inspirent, découvre mon humour carambar  subtil , observe les jeux de mots qui m’amusent, et qui sont là pour te taquiner, te provoquer, te faire rire, te faire sourire, te faire réfléchir…bref te faire réagir et surtout t’inspirer, t’offrir une bouffée d’oxygène et de jolies images parce que la beauté est partout, dans les mots, dans les photos, dans la nature. Que tu sois heureux ou triste, la beauté de la vie sera toujours là.

Quand je prends les transports en commun, je vois des gens tristes, stressés, qui se déplacent comme des robots, mécaniquement, pour aller travailler..Des travailleurs fatigués, résignés à leur train-train quotidien qui vivent leur journée de manière machinale…presque comme des automates…Il y a bien sûr des exceptions mais majoritairement c’est ce que je vois autour de moi, des personnes qui se sont résignées au rythme métro-boulot-dodo, des personnes qui subissent leur existence, ne pensent pas avoir le choix d’être heureux, ont perdu le sourire, deviennent fatalistes…elles sont victimes de la vie, des grèves, ont peur de l’imprévu…Ont peur de perdre ce qu’elles ont (leur travail) même si celui-ci les rend malheureux.

Et quand je constate qu’il y a plus de 6000 personnes inspirées par les mêmes citations que moi,  des citations positives, encourageantes, que certains textes que j’écris, provoquent des réactions souvent positives, parfois violentes, je me dis qu’il y a des personnes en vie. Des personnes qui ont des choses à dire, à partager. Des personnes qui vivent des hauts et des bas et qui cherchent le moyen de s’envoler vers les hauteurs des étoiles.  Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire, en majorité des parents solos mais pas que. Des jeunes, des moins jeunes, le point commun : un optimisme intelligent pas l’optimisme gnagnan d’un bisounours mais le regard lucide d’une personne qui sait qu’elle apprend tous les jours et que des jours plus heureux sont possibles…à condition de se remettre en question et d’apprendre sur soi, des autres, des ses expériences passées.

Merci à toi de me lire, de répondre par des commentaires. J’adore cette interactivité qui me rappelle que les échanges humains sont tellement enrichissants et vivants.

Ces « plus de  » 6000 like me confirment que nous sommes nombreux, souvent parents solos, avec une majorité de mamans solos, à vivre les mêmes situations, se poser les mêmes questions, partager les mêmes doutes, les mêmes peurs, avoir les mêmes espoirs...toujours portés par quelque chose qui nous pousse en avant. Parce qu’on en a envie, parce qu’une petite voix en nous y croit ou veut y croire. Qu’être parent séparé ne veut pas dire la fin de tout. Et ce constat me fait tellement plaisir, moi qui à travers ce blog a pour but de casser l’image réductrice d’échec du parent solo que véhiculent les médias. Surtout les médias français. Derrière une maman solo, un papa solo, il y a avant  tout un être humain qui ne se réduit pas à l’étiquette de parent isolé/séparé/divorcé avec les mots « échec » , « RSA » ou « précarité » gravés sur son front. Un être humain qui, certes s’est planté dans sa vie amoureuse, mais qui cherche à se relever. Un être humain sensible, qui a des enfants à élever et faire grandir de son mieux, avec ses possibilités réduites par l’état de famille mono-parentale mais qui ne se résigne pas. Qui veut avancer. Une femme ou un homme , qui même séparé, veut toujours le meilleur pour ses enfants et pour lui-même. Il paraît que les célibataires sont les plus romantiques…parce qu’ils cherchent une belle relation qui les fait vibrer et pas moins.

Ce qui est incroyable, c’est que la société ignore ou ne reconnaît pas l’existence des familles mono-parentales. Parent solo, c’est vu avec pitié ou gêne. Pourtant la réalité c’est que la société, qui prône la performance à tout prix, n’aide pas les couples à se souder mais encourage à la séparation. Quel couple ne s’est pas séparé parce que l’un des partenaires avait trop de travail ? Cette société encourage la consommation à l’excès. La consommation des relations y compris à travers un très célèbre site de rencontres encourageant les infidélités (un site qui a fait des petits) …Le marketing nous répète que l’herbe est plus verte ailleurs…Ne nous contentons pas de ce qu’on a, cherchons mieux. La société ne facilite pas la durabilité des relations amoureuses, on est plutôt dans l’ère du jetable où tout ce qui ne fonctionne pas doit être éliminé. Et paradoxalement, l’une des conséquences qui est l’augmentation des séparations n’est pas reconnue ni intégrée dans la société. Les parents solos sont toujours considérés « à part ».  La société ne s’adapte pas à eux mais c’est à eux de s’adapter à la société : de continuer à travailler au bureau comme avant la séparation alors que fatigue, soucis et tristesse influencent sur la qualité du travail, que seul(e) ce n’est plus possible de faire des heures supplémentaires, de faire des réunions après 17 ou 18h car il faut garder les enfants après la crèche ou l’école , d’assurer le quotidien des enfants avec un seul salaire… Dans une société où les meilleurs gagnent, ceux qui se sont plantés doivent se débrouiller pour rester dans la course…Ca change petit à petit mais trop lentement à mon goût par rapport au nombre grandissant de parents séparés.

Alors ta présence sur ce blog et la page de « face de bouc » me confirment que nous sommes très nombreux à vivre les mêmes situations et ça me fait me sentir beaucoup moins seule. Car comment se sentir seul(e) quand plus de 6000 personnes partagent les mêmes pensées, les mêmes valeurs, les mêmes craintes et surtout une forme d’optimisme qui pousse en avant ?

Etre maman solo, c’est un échec, dans les contes de princesses, la jeune femme ne se retrouve pas seule exilée du château avec des enfants à élever. En même temps, s’il y a de plus en plus de maman solos, c’est aussi parce qu’elles ont le courage d’assumer seule leur(s) enfant((s). Elles ont une force, une confiance que n’avaient peut-être pas leurs ainées mariées à vie avec un homme qu’elles n’aimaient voire qui les maltraitaient. S’il y a de plus en plus de mamans solos (et de papas solos), c’est aussi parce que les femmes sont plus indépendantes et arrivent (plus ou moins facilement) seules à subvenir à leurs besoins ou croient suffisamment en elles pour essayer de s’en sortir seules. C’est à la fois courageux et signe d’une évolution dans la société, celle d’une maman qui préfère être seule que mal accompagnée..même si ce n’est pas un choix facile…rien ne dit que ce choix ne sera pas payant…que le meilleur est devant et pas si loin…

MERCI infiniment à toi, maman ou papa solo ou juste lecteur ni parent ni célibataire parce que tu partages mes valeurs et points de vue,  de me lire et aussi de me répondre  🙂

Enregistrer

A propos de l'auteur

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

4 comments

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !

close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email