Top 10 des phrases que les mamans solos entendent trop souvent

maman-solo-photo

La maman solo est à la fois femme, mère et célibataire. C’est la triple victime d’une société encore assez machiste où le pouvoir appartient majoritairement aux hommes, où la mère qui s’occupe plus souvent que le père des enfants doit être parfaite et où le célibat, anti-modèle du bonheur et de l’épanouissement,  est perçu comme un statut qui doit être temporaire .

Les peurs, les interrogations qu’elle suscite se traduisent par les 10 phrases suivantes :

1- Mais comment tu fais pour t’occuper seule de tes enfants ?

C’est la première question qu’on me pose quand j’explique que je vis seule avec mes deux enfants. Cette question, surtout quand elle est posée par des parents habitant sous le même toit, est toujours posée avec un sentiment d’incrédulité. Il faut dire que j’ai pas mal d’amis jeunes parents qui ont pour la plupart un petit enfant (âges entre 2 mois et 6 ans) et donc c’est tout juste inimaginable pour eux qui me racontent leur fatigue et leur difficulté à jongler entre travail et vie familiale que je puisse m’en sortir. Quand cette question est posée par des amis, ça ne me dérange pas du tout car nous sommes proches et parler de sa vie privée est naturel. En revanche, tout comme une jeune maman s’entend souvent demander  par n’importe qui, si elle allaite ou si son bébé fait ses nuits, cette phrase m’a aussi été prononcée par des personnes que je connais à peine comme des voisins de quartier ayant remarqué que nous sortons jamais à 4 au parc ou en ballade.

Dans ce cas-là, je réponds en une phrase dite avec le ton le plus neutre possible : « je m’adapte ». Ce qui est vrai car je suis dans l’action et je n’ai pas le choix, je dois m’occuper des enfants donc je le fais. Que ce soit courageux ou kamikaze d’être maman solo, je le fais parce que la vie doit continuer et que les enfants doivent grandir dans les meilleures conditions possibles.

2- Tu es courageuse ou tu es une superwoman

Il y a les personnes qui le pensent sincèrement et qui le disent comme un compliment, un moyen d’apporter du soutien.

Il y a aussi les personnes qui le disent avec derrière pleins de doutes et d’autres questions. Parfois formulées dans la suite de la conversation par des interrogations comme : « Comment tu vas faire » ? Ou  » Est-ce que tu es sûre de t’en sortir » ? Ou des affirmations qui ont le mérite d’être franches:  » A ta place, je n’y arriverais jamais. »

Clairement la 2è catégorie de personnes n’a pas confiance en moi. Heureusement avec le temps, j’ai appris à me désensibiliser de ces réactions.

3- Si tu as besoin d’aide, viens-nous voir

S’occuper de 2 petits enfants en bas âge comme les mieux ce n’est pas facile car ils ont encore besoin de beaucoup d’attention, de surveillance et d’aide. Ils tombent aussi souvent malades surtout pendant l’hiver.  En général après la 1ère question, on me propose spontanément de l’aide. Ca a été des amis mais aussi des voisins qui se proposent pour garder les enfants quelques heures. J’ai aussi eu la chance de me voir offrir des habits et chaussures en 2è main de parents amis ce qui m’a beaucoup touchée. Bref parent solo, n’oublies jamais qu’il y a toujours quelqu’un pour te dépanner que ça soit dans la famille, les amis et même parmi des gens que tu ne connais pas bien. Il y a des gens biens sur cette terre qui aiment rendre service. Pour qu’ils puissent le faire, il ne faut pas hésiter à les solliciter d’un coup de main par ci par là.

4- Est-ce que les enfants vont bien ?

Sous-entendus : est-ce que la séparation est bien vécue par ces pauvres petits qui n’ont rien demandé  ? Est-ce que psychologiquement ils ne sont pas traumatisés ? Est-ce qu’ils sont malheureux ?

Dans une société où il y a encore quelques années, le divorce était tabou et rare, et où aujourd’hui l’idée de rester en couple pour le bonheur, l’équilibre  des enfants au moins jusqu’à la fin de leurs études est encore très forte, ceux qui se séparent peuvent être vus comme des égoïstes qui pensent plus à leur épanouissement personnel qu’à celui des enfants. Il y a beaucoup de gens qui préfèrent se sacrifier en restant en famille dans un climat sans amour que divorcer. Pour diverses raisons comme la peur du regard des autres face à l’échec du mariage, le confort matériel, la sécurité des habitudes, la religion qui voit d’un mauvais oeil le divorce…En témoigne le succès des sites de rencontres réservés aux couples mariés qui encouragent donc l’infidélité…Les gens qui s’y inscrivent sont malheureux en amour (ou s’ennuient)  mais préfèrent rester en couple et aller voir ailleurs que de se séparer.

Bref cette question est très personnelle et peut cacher un jugement par celui qui la pose.

Je n’aime pas répondre à cette question à des gens que je connais mal car je considère que ça ne les regarde pas et je n’ai pas à justifier la séparation en disant que les enfants sont plus heureux qu’avant la séparation. Que des enfants qui grandissent avec des parents qui ne s’aiment plus ne seront jamais des adultes épanouis et heureux.

5- J’espère que tu vas refaire ta vie

Phrase dite pas des amis, des voisins, des collègues…Une femme seule ne peut pas être heureuse, elle doit se retrouver quelqu’un. Pour certains, c’est dit avec beaucoup d’optimisme ce qui fait toujours plaisir.

Pour d’autres, souvent les plus âgés, il y a la crainte dans cet espoir qu’il ne se réalise pas avec des petits enfants inclus dans mon package.

Cette phrase me fait sourire car c’est l’éternelle pression que la société met à tout célibataire. Moi je n’ai pas de pression, j’ai tout le temps pour refaire ma vie et en avoir une bien meilleure que la précédente.

6- C’est toi qui l’a quitté ou c’est lui qui t’a quittée ?

Encore une question personnelle qui présuppose que celui qui quitte a le pouvoir, est le plus fort, s’en remettra plus vite…Avec le recul post-séparation, je pense que le plus dur ne dépend pas de qui a quitté qui mais du type de garde de chacun…je pense sincèrement que la vie est plus difficile pour le parent qui a la garde exclusive ou principale…Parce que c’est la situation où la tristesse, le désespoir, la fatigue, la colère, la peur ont le moins le droit de s’exprimer (en tout cas c’est ce qu’on se dit), le quotidien des enfants à assurer étant prioritaire.

7- Est-ce que le papa paie bien la pension alimentaire ?

Autre variante : est-ce que le papa participe bien aux charges liés aux enfants ?

Encore une question trop personnelle. J’ai fais l’erreur de dire la vérité et au final je pense que ça ne regarde que l’ex-couple. Le linge sale se lave en famille. Si le papa ne paie pas et que la famille ou les amis l’apprennent, il passe pour quelqu’un de mauvais et d’irresponsable. Mais au final qu’apporte de bon ce jugement ? L’ex risque de se braquer davantage…les enfants souffrent de la situation…

8- Pourquoi vous vous êtes séparés ?

Question posée par Pierre, Paul, Jacques…Ca me fait penser qu’on ne demande jamais aux couples pourquoi ils se sont mariés…Car la réponse au pourquoi du mariage ça serait : par amour (et faire des enfants) ce qui revient à dire qu’on se sépare quand il n’y a plus d’amour.

Ce qui m’a surpris c’est aussi que cette question m’a été posée plusieurs fois par ma fille qui était en petit section de maternelle…Je n’ai jamais su si la question venait vraiment d’elle ou si elle était le messager de la famille, de ses camarades de classe, de sa maitresse…

9- Est-ce que tu as la garde exclusive ? Alternée ?

Les parents solos qui ont la garde exclusive sont limite perçus comme des martyrs (je sais pas si j’exagère) qui s’exposent soit au burn-out parental soit au burn-out professionnel (là je n’exagère pas car je bosse 5j/5).

Les parents solos qui ont la garde alternée et qui commencent à y trouver un équilibre entre une semaine familiale rythmée par l’emploi du temps des enfants et une semaine solo avec la vie de célibataire sans contraintes avec options soirées, cinéma, sport, shopping sont souvent enviés par les parents de petits enfants en couple qui ne sortent plus.

10-Tu vas recevoir beaucoup d’aides en tant que parent isolé

Celle-là je ne l’avais pas imaginé. Elle arrive en fin du top 10. Je n’ai jamais compris son intérêt. A moins que ça soit dans le but très très  maladroit de me rassurer en m’informant que je serais financièrement aidée. Parce qu’aucune aide accordée par l’état ne compensera le fait de vivre avec un seul salaire pour moi  et des dépenses en double pour l’ex-couple: double foyer, doubles voitures, doubles affaires etc etc

Bref en relisant cette liste des phrases très souvent entendues, on se rend compte que beaucoup de questions sont très personnelles et pas forcément posées par des personnes intimes. Elles sont le miroir de notre société qui refuse la situation de parent solo comme  quelque chose de durable et de plus en plus fréquente.

Et toi, as-tu entendu les mêmes phrases ? Qu’en penses-tu ? Si tu es papa solo, as-tu aussi entendu ces interrogations ? Ou quelles autres phrases t’a-t-on souvent répété ?

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

A propos de l'auteur

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

11 comments

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !