Maman solo : vais-je rater l’éducation de mes enfants ?

fille-livre-education

Quel parent ne stresse pas sur l’avenir de ses enfants ? Quand on constate que l’éducation nationale n’est pas infaillible, que certains de nos enfants arrivent au CP sans savoir lire, que les grosses fotes d’aurthografe favorisées par les échanges par sms se multiplient dans les écrits (notes la rime)  et que même si on fait des études supérieures (aux autres), on n’est même pas assuré d’avoir un CDI  ! Assurer un avenir avec un métier stable pour nos enfants est de plus en plus incertain. Pour donner le maximum de chances à leurs enfants, beaucoup de parents les inscrivent à un maximum d’activités extra-scolaires, suivent les devoirs après l’école, les encouragent à être bilingue dès leur plus jeune âge avec des cours particuliers voire des nounous anglaises. La vie est vue comme une compétition où les meilleurs gagnent. J’ai même eu une discussion avec un adulte qui me disait que la société est tellement exigeante, que les enfants doivent être performants pour s’en sortir et que donc avec son épouse, ils ont fait le choix de ne faire qu’un enfant unique à deux pour être sûrs de bien s’en occuper, de prendre le temps de l’éduquer et l’instruire. Tu peux imaginer que je me suis sentie mal à l’aise en écoutant ce discours, moi qui m’occupe seule de deux jeunes enfants.

Quand son couple se porte mal et que la séparation paraît inévitable, la peur qui empêche de se décider définitivement à rompre, après celle de rendre les enfants malheureux, c’est celle rater leur éducation, de compromettre leur avenir. La norme, c’est deux parents de sexe différents  complémentaires pour faire grandir un enfant de manière équilibrée. C’est aussi comme ça que la majorité d’entre nous a grandi. Alors comment ça se passe l’éducation avec un seul parent ? Et si je suis nulle en math, qui va aider mon enfant dans cette matière ? Ou si j’ai pas le temps de vérifier qu’il apprend bien ses leçons ? Et puis les études, ça coûte cher, comment, maman solo je vais les payer  ?  Que ce soit dans  mon milieu professionnel ou dans mon quartier, beaucoup de parents ont choisi de mettre dès la maternelle, leur enfant dans une école privée…pour qu’ils aient plus de chances de réussite…

Tous ces faits et pensées culpabilisent et mettent beaucoup de pression à la maman solo qui a déjà les épaules alourdies par d’autres soucis…Mais l’éducation, c’est une grosse préoccupation. Pas que des parents mais aussi de la famille, des proches ou des amis qui  en rajoutent aussi en accusant papa et maman solos d’être égoïstes de se quitter et de menacer ainsi le futur des enfants.

Mes enfants sont encore très jeunes, le dernier va à la crèche, l’ainée est en moyenne section. Dans une école publique. Sa maîtresse qui sait que je suis séparée m’a dit que ma fille s’ouvre de plus en plus en classe, pose beaucoup de questions, participe et a plaisir à aller à l’école. La séparation même si elle a été dure à réaliser pour les enfants, ne les a pas empêché de rester des enfants pleins de vie, sociables et curieux d’apprendre. Elle ne les a pas rendu moins intelligents qu’avant ou moins que les autres enfants. Le seul changement c’est ma fan de Reine des Neiges qui me demandait souvent pourquoi le père et moi sommes séparés. C’est une question qui venait d’elle mais aussi de ses camarades de classe.

Donc pour l’instant, je peux dire que son éducation n’est pas menacée. Je pense que l’une des raisons c’est la confiance que j’ai envers ma fille, envers la maitresse et aussi envers moi. A la maison parfois je lui apprends à lire et à écrire et elle assimile assez facilement. Donc je ne m’inquiète pas pour sa capacité à suivre une scolarité normale.

Il y a la question des études à financer, j’avoue que pour l’instant je n’y ai pas réfléchi sérieusement parce que d’un côté je ne suis pas du tout convaincue que les filières classiques qui font de nos enfants de bons petits soldats assurent le bonheur professionnel avec un travail sûr à la clé (le home schooling ou école à la maison se développe beaucoup en raison de cela) et de l’autre parce que je veux leur transmettre la confiance que j’ai en eux à s’en sortir ainsi que la capacité à se débrouiller, à s’adapter à toute situation. La rupture ne l’a pas perturbée dans ses apprentissages.

Ca ne veut pas dire que je ne pense pas qu’il faut financer les études mais que de mon point de vue, s’interdire de rompre de peur que les enfants ratent leur éducation donc leur vie, attendre qu’ils aient fini leurs études,  est un mauvais calcul. Je suis convaincue qu’une des conditions pour bien réussir ses études est de vivre dans un environnement familial sain et non pas dans un climat permanent de tension et de désamour entre parents. Et que ce qui est primordial c’est de donner envie aux enfants d’apprendre, de leur donner le goût de la lecture, partager avec eux nos propres centres d’intérêts. Et leur transmettre la valeur du travail, la persévérance, la patience, le goût de l’effort pour réussir. Et sur ces points je pense que la maman solo est très bien placée pour leur donner l’exemple !

Qu’en penses-tu ? N’hésites pas à partager ton expérience. J’apprends aussi de mes enfants et cette question dans le titre, je continue à approfondir la réponse en lisant des livres sur l’éducation des enfants dont je parlerais prochainement.

Enregistrer

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

A propos de l'auteur

lanouvellemamansolo

La plume sérieuse, sensible ou moqueuse d'Alexandra, working maman solo de 2 enfants sur l'amour, le célibat, la parentalité, le développement personnel... Pour en savoir un peu plus sur moi, RV sur ma page "A propos" ;)

3 comments

Laissez un commentaire:


GRATUIT Mon guide spécial Parent Solo de 24 pages - Clique ici pour recevoir tout de suite ton cadeau !

close

​Recevez régulièrement du contenu positif
pour réveiller le super parent solo en vous !

​Indiquez-moi votre adresse email